Signature d’une convention de partenariat entre l’Université Centrale et l’ITES

université centrale

Le Groupe Université Centrale et l’Institut tunisien des études stratégiques (ITES) viennent de signer une convention de partenariat, en ce lundi 19 février, visant à rapprocher les deux établissements et à créer une synergie incluant toutes les facettes d’une collaboration universitaire.

La convention signée par Houbeb Ajmi, Directrice Générale de l’UCG et Néji Jalloul, Directeur Général de l’ITES, s’appuie sur une initiative conjointe entre les deux institutions. De ce fait, l’accord s’assigne comme objectif de développer leur collaboration dans les domaines de la recherche universitaire, dans l’organisation de séminaires et de colloques nationaux et internationaux et de créer un flux d’échanges de nature universitaire et scientifique.

« Cet accord entre dans le cadre de l’élargissement du réseau relationnel tissé auprès des différentes structures tant universitaires que professionnelles en Tunisie ou de par le monde, afin d’assurer la meilleure formation aux étudiants du Groupe Université Centrale », nous affirme Mme Ajmi.

Elle ajoute: « Cette collaboration se manifestera à travers l’implication des universitaires à se concentrer sur les orientations stratégiques du pays. Cette convention est signée pour trois ans et sera renouvelable ».

De son côté Néji Jalloul, le directeur de l’ITES, a indiqué que la convention ne date pas d’hier, mais qu’elle est dans la continuité.

Selon lui, l’ITES a pour rôle de donner des perspectives au pays, mais aussi une vision. Il précise : « L’Université Centrale est la première université à avoir proposé cette convention. D’ailleurs nous sommes très heureux de collaborer. D’ailleurs, l’ITES est ouvert à tout le monde. »

Depuis sa création, le Groupe Université Centrale a choisi d’axer une partie importante de son développement international vers la création de partenariats universitaires et stratégiques avec des établissements universitaires ou d’études et de recherches tant publics que privés, nationaux et internationaux, avec pour dénominateur commun la hauteur de leur niveau.

Cela dit, outre la qualité scientifique des établissements choisis, le partage de valeurs communes, l’ouverture à la diversité culturelle, l’engagement dans le développement d’une pédagogie universitaire innovante et adaptée, sont autant de critères que l’université s’est engagée à développer en une collaboration forte et ouverte avec l’ITES.

Il est à noter que parmi les activités qui seront réalisées de manière bilatérale entre les deux établissements, on notera principalement :

  1. La co-organisation de séminaires, de conférences, de journées d’étude, de tables rondes et d’autres actions d’information dans les domaines relatifs aux relations internationales, au droit et aux sciences politiques, etc.
  2. La conception, l’organisation et la dispense de sessions de formation et d’actions telles qu’offrir l’opportunité de suivre des cours et des stages…, à travers l’échange de formateurs et d’experts entre les deux organismes.
  3. L’accueil et l’encadrement de jeunes chercheurs des deux parties. L’accord prévoit également de permettre à des candidats sélectionnés et proposés par l’ITES de développer et renforcer leurs compétences, en poursuivant l’un des Mastères exécutifs dispensés par l’Université Centrale: -Executive MBA -Exécutive Master en diplomatie et en relations internationales- Exécutive Master  en management et transformation digitale des entreprises -Exécutive Master en management de la santé .

De son côté, l’UGC s’engage à appuyer l’Institut tunisien des études stratégiques à la mise en place d’un référentiel pédagogique relatif à l’Académie de l’ITES et à lui apporter l’assistance logistique nécessaire, tant en matière de ressources humaines que matérielles.

Par ailleurs, le Groupe s’engage également à aider l’ITES à consolider des partenariats dans le cadre de soumission à des appels d’offres concernant des projets nationaux ou internationaux dans le domaine juridique, diplomatique et politique.

Notons que l’Université Centrale compte 7000 étudiants répartis entre études universitaires et formation professionnelle dans les domaines de la santé, de l’ingénierie, du droit, de la gestion, du journalisme et de la communication. L’Université Centrale a également rejoint Honoris United Universities, premier réseau panafricain d’enseignement supérieur privé aux standards internationaux regroupant plus de 27 000 étudiants à travers neuf pays et 30 villes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here