La Baleine bleue a fait ses premières victimes en Tunisie

Nouveau  jeu morbide né sur les réseaux sociaux russes, “Blue Whale” (la Baleine Bleue) commence à faire parler d’elle  jusqu’en Tunisie. Deux adolescentes 14 et 15 ans se sont donné la mort en se jetant d’un toit après avoir participé au challenge proposé par ce jeu consistant à réaliser un défi par jour pendant 50 jours.

La dangerosité de ce jeu consiste dans le fait qu’à la fin du cycle des challenges proposés, qui s’étalent sur 50 jours, le bout du tunnel est le suicide, à l’image de la baleine qui à la fin de sa vie  se laisse mourir en s’échouant sur la plage.

Ce n’est qu’en décembre  2017  que l’Agence Nationale de la Sécurité Informatique (ANSI) a tiré la sonnette d’alarme, en constatant le nombre de suicides en hausse un  peu partout dans le monde.

Ce jeu a attiré l’attention des parents en Russie comme au Royaume-Uni, en France, en Algérie, et au Maroc.  C’est en Tunisie que la Baleine Bleue a encore frappé à travers le suicide par pendaison  d’un  adolescent à Zaghouan et d’une adolescente de 14 ans à Monastir.  

Il est à noter que le jeu se déroule en 50 jours et durant cette période  le participant doit relever des défis absurdes et de plus en plus dangereux. A titre d’exemple : “Réveille-toi à 4h20 du matin et regarde des vidéos d’horreur” et arrivé au cinquantième jour, le joueur se donne la mort.  A chaque challenge effectué, la personne doit le prouver sur Facebook, Twitter, Instagram, avec une photo, une vidéo, un post… 

 En Russie, on  compte déjà  130 victimes. Rappelons que l’auteur de ce jeu Ilya Sidorov, 26 ans, a été arrêté  selon la presse russe

baleinebleue

Par

Publié le 17/02/2018 à 09:17

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin