L’UPL ne participera pas aux municipales

UPL

L’Union patriotique libre (UPL) n’a nullement l’intention de participer aux élections municipales prévues le 6 mai prochain, telle est l’annonce faite par Samira Chaouachi, la vice-présidente du parti, à l’issue d’une conférence.

Il reste à savoir pourquoi l’UPL ne participera pas au scrutin municipal. Selon Mme Chaouachi,  l’absence de cadre législatif, notamment la non adoption du code des collectivités locales, y est pour quelque chose. Elle précise: “A quelques mois de la tenue des municipales, le 6 mai prochain, le projet de loi n’a pas  encore été débattu en plénière.”

Elle ajoute: “Nous ignorons encore les prérogatives attribuées aux conseils municipaux, notamment sur l’aspect financier et les ressources octroyées. Peut-on parler de l’autonomie des municipalités ? Beaucoup de questions demeurent sans réponse. D’ailleurs, il n’y a pas un programme clair à ce niveau pour promouvoir les municipalités.” Et de poursuivre: “L’action municipale est une action à la fois locale et citoyenne.”

Elle a également appelé les adhérents du parti à choisir les candidats qui répondent aux conditions requises. Mme Chaouachi a également indiqué que le conseil national du parti aura lieu les 3 et 4 mars prochains.

Evoquant la question de la démission du président et fondateur de l’UPL, Slim Riahi, elle a précisé que cela sera étudié lors du congrès constitutif. “A l’heure actuelle, aucune décision n’a été prise”, a-t-elle conclu.

Il est à noter qu’à la date du 28 décembre, Slim Riahi, président fondateur de l’Union patriotique libre (UPL), a démissionné de la présidence de son parti. Il a également décidé le gel de ses activités politiques. Il a été remplacé, indique un communiqué publié par l’UPL, par Mme Samira Chaouachi, actuelle vice-présidente du parti, qui occupera la fonction par intérim, jusqu’à la tenue du Congrès national du parti.

Cela dit, Slim Riahi a-t-il jeté l’éponge, excédé par ses problèmes judiciaires ou d’autres conflits qui auraient surgi au sein de son parti ? Les prochains jours devraient élucider ce mystère.

Par

Publié le 14/02/2018 à 09:29

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin