Mongi Rahoui : « La responsabilité est partagée »

Mongi Rahoui
Mongi Rahoui

Mongi Rahoui, président de la commission des Finances à l’ARP, a souligné à l’issue de l’audition des représentants de la CTAF et celle du gouverneur de la Banque centrale, que le Groupe d’action financière (GAFI) avait demandé un engagement à un haut niveau des autorités tunisiennes, pour la mise en place d’un plan d’action des politiques, en termes de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme.

Et d’ajouter: « Le gouvernement n’a pas réagi à temps aux correspondances envoyées par la CTAF ni à celles du vis-à-vis du GAFI. Ce qui prouve, une fois de plus, la nonchalance du gouvernement à traiter les sujets d’importance primordiale. Tout ce qui a été présenté aujourd’hui comme PV,  copies de correspondances envoyées, démontre une fois de plus l’inaptitude du gouvernement à gérer les affaires de la Nation. Le gouvernement s’est limité à faire pression sur le gouverneur de la BCT, afin qu’il  présente sa démission.»

M. Rahoui a indiqué: «Il est clair que la responsabilité du gouvernement dans cette monumentale cacophonie est avérée. D’ailleurs, nous avons demandé d’auditionner le chef du gouvernement pour qu’il s’explique.»

Il a conclu: «En somme, en apparence la responsabilité est partagée, en ce sens que la CTAF, présidée par le gouverneur de la Banque centrale, aurait dû faire beaucoup plus de bruit pour sensibiliser le gouvernement au risque qu’encourait le pays d’être blacklisté. Mais la plus grande part de responsabilité du désastre de la blacklist revient au gouvernement qui aurait dû travailler davantage sur l’aspect institutionnel, législatif et sur les autres questions techniques. Un gouvernement qui ne prête pas attention aux questions sensibles, n’est pas apte à gouverner. Sous d’autres cieux, le chef du gouvernement aurait démissionné. Chez nous, nous nous contentons de chercher le bouc émissaire idéal, en l’occurrence le gouverneur de la BCT.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here