Prochaine séance plénière pour la révocation ou le maintien de Chedly Ayari

Chedly Ayari - L'Economiste Maghrébin

Le 15  février se tiendra la séance plénière consacrée au gouverneur de la Banque centrale de Tunisie Chedly Ayari; telle est l’annonce faite par le bureau de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP).  

Au programme : – l’examen de la demande du président de la République de révoquer l’actuel gouverneur de la BCT Chedly Ayari, selon l’article 78 de la Constitution; – l’approbation la nomination de son successeur, le pressenti Marouane El Abassi.

De ce fait, l’article 78 de la Constitution stipule:  » Le Président de la République se charge par voie de décrets présidentiels de : Nommer et révoquer le Mufti de la République Tunisienne. Nommer et révoquer dans les hautes fonctions publiques auprès de la présidence de la République et les établissements qui en dépendent. Ces hautes fonctions publiques sont déterminées par la loi. Nommer et la révoquer dans les hautes fonctions militaires, diplomatiques et de la sécurité nationale, après consultation du chef du gouvernement, ces hautes fonctions sont déterminées par la loi.  Nommer le gouverneur de la Banque centrale sur proposition du Chef du gouvernement et après approbation de la majorité absolue des présents à l’Assemblée des représentants du peuple. Il est mis fin à ses fonctions suivant la même procédure ou à la demande du tiers des membres de l’Assemblée des représentants du peuple et l’approbation de la majorité absolue des membres de l’Assemblée. »

Rappelons que la  Tunisie a été incluse dans la liste noire des pays tiers susceptibles d’être fortement exposés au blanchiment de capitaux et au financement du terrorisme. Ainsi en a décidé le Parlement européen dans la journée du 7 février.

La majorité est fixée à 109 voix pour la révocation du gouverneur de la Banque centrale et la désignation d’un successeur. Notons que la composition des blocs parlementaires à l’ARP a changé; voici la nouvelle répartition:

  • Ennahdha : 68 sièges;
  • Nidaa Tounes : 56  sièges;
  • UPL : 11 sièges;
  • Front populaire : 15 sièges;
  • Bloc démocrate : 12 sièges;
  • Indépendants : 12 sièges;
  • Elhorra Machrou3 Tounes : 21 sièges;
  • Afek et L’appel des Tunisiens à l’étranger : 10 sièges;
  • El wataniya : 10 sièges.

La question essentielle est de savoir qui votera pour la révocation de l’actuel gouverneur de la BCT ou  son maintien. Affaire à suivre…

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here