Al Massar se retirera-t-il du gouvernement d’union nationale?

Après le retrait du parti Afek Tounes du gouvernement d’union nationale, le parti al Massar serait-il dans la même optique que celui de son prédécesseur? A l’heure actuelle,  rien ne va plus au sein du gouvernement d’union nationale? 

Faouzi Charfi, un des dirigeants du parti Al Massar, a souligné: « Le conseil central du parti n’a pas pris une décision définitive dans le maintien ou le retrait du gouvernement d’union nationale. Les débats semblent avoir montrer deux lignes politiques contraires. De ce fait, le conseil central a délégué au bureau politique la préparation de la synthèse du débat du conseil et de la proposition d’une position définitive du parti, qui seront communiquées ultérieurement ».

Il a également ajouté: « Par ailleurs, le secrétaire général du parti a pesé de tout son poids pour rester au gouvernement ».

Interrogé sur l’évaluation de l’action gouvernementale, M Charfi a répondu: « Il est temps de dresser un bilan, plus de 14 mois après l’investiture du gouvernement dit d’union nationale. »

Et de poursuivre: « Ce n’est qu’à partir de là, et lors de la prochaine réunion du bureau politique à Al Massar que nous déciderons de l’efficacité de l’action gouvernementale. »

Il conclut: « Partir ou rester dépendra de l’évaluation que fera notre conseil central des réalisations de ce gouvernement, si elles sont conformes ou non à nos aspirations. »

La scène politique est toujours en émoi depuis la création d’une alliance tripartite entre Ennahdha, Nidaa Tounes et l’UPL, alors que ce dernier, à un moment donné, s’était retiré de l’Accord de Carthage.  La mise en place de réformes qui tardent à venir sur le plan économique, la lutte contre le chômage, la corruption, le terrorisme, sont autant d’enjeux primordiaux auxquels le gouvernement d’union nationale doit faire face, pour la période à venir, car il y va du salut du pays.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here