Négociations sociales: les préparations vont bon train

négociations sociales

L’Union générale tunisienne du travail (UGTT) tiendra un rassemblement, aujourd’hui, 5  février, en présence de 250 syndicalistes négociateurs, dans un hôtel du centre ville de Tunis, pour se préparer aux négociations sociales, dans le secteur privé.

Lors de la réunion, le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Taboubi, annoncera la mise en place des commissions de négociations sociales, prévues pour le mois de mars, pour une meilleure coordination des négociateurs.

Par ailleurs, ce qui est nouveau dans les négociations sociales de cette année est le fait que, contrairement aux précédents rounds, celles de mars 2018 porteront aussi sur les textes juridiques et réglementaires relatifs à l’entreprise. Pour rappel, Noureddine Taboubi a appelé à maintes reprises l’UTICA à se préparer au niveau réglementaire et financier pour mener à bien les négociations. Pour lui, aucune raison ne justifie de retarder ce rendez-vous.

Par ailleurs, Taboubi avait déclaré fin 2017, que le climat social en Tunisie dépendait du respect des accords signés entre le gouvernement et l’UGTT d’une part, et l’UTICA et l’UGTT d’autre part. Pour rappel, la dernière augmentation salariale signée entre l’UGTT et l’UTICA est de l’ordre de 6%, avec un effet rétroactif à partir d’août 2016. Puis une deuxième augmentation de 6% était prévue à partir de mai 2017. Des économistes ont déjà jugé la dernière augmentation excessive et certains ont appelé à exonérer les secteurs en difficulté des augmentations, à l’instar du secteur du textile.

Les négociations salariales dans le secteur privé interviennent dans un contexte économique particulier: dépréciation du dinar qui a perdu 49% de sa valeur au cours des quatre dernières années, selon l’Institut Tunisiens des Etudes stratégiques; TVA sociale; révision à la hausse des taux de TVA existants et instauration de nouvelles taxes.
[raside number= »3″ tag= »secteur privé « ]

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here