Nidaa Tounes – Héla Omrane: « Aucun député n’a boycotté la réunion d’hier « 

Que se passe-t-il à Nidaa Tounes?  Est-il vrai que 29 de ses députés ont boycotté la réunion du parti ? Peut-on parler d’un appel à l’union au parti Nidaa Tounes cette semaine, après la vague d’arrestations ordonnées par le Chef du gouvernement, Youssef Chahed, qui a affirmé sa détermination à aller jusqu’au bout dans sa guerre contre la corruption ? 

Héla Omrane, députée du bloc parlementaire du parti Nidaa Tounes, a démenti que 29 députés aient boycotté la réunion d’hier : « Nous étions plus de 44  présents.  La réunion d’hier a porté ses fruits « , précise-t-elle.  D’ailleurs, nous étions tous sur la même longueur d’onde.   La campagne de diffamation à l’encontre du parti était une tentative de l’affaiblir. Notre riposte a été le projet de loimen ayna leka bi hedha”, que nous avons présenté. Si un tel projet voit le jour, nous pourrons dire que nous avons fait un grand pas en termes de lutte contre la corruption”.

Evoquant la question de la suppression de l’immunité, elle a répondu qu’il faut comprendre le volet juridique. L’article 68 est clair : le député ne dispose d’aucune protection particulière dans deux cas : crime ou délit flagrant. Et personne n’est au-dessus de la loi quel que soit son statut.

A propos de certains députés ayant renoncé à l’immunité parlementaire, elle réplique : « Ce n’est autre que du populisme. Ils devraient plutôt déclarer leurs biens en toute transparence ».

 Mme Omrane ajoute :  » Cela dit, les hommes d’affaires avaient des liens avec plusieurs partis politiques depuis la Troïka. Concernant le cas de Chafik Jarraya, ce n’est pas une nouveauté. Son arrestation n’est pas liée au témoignange de Imed Trabelsi »

Elle  conclut: « Notre position est claire au sein du parti : nous soutenons Youssef Chahed car il s’agit de l’avenir de la Tunisie et des générations futures « .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here