Souhail Alouini : la date du 23 mai restera dans les annales

Tahya Tounes

La  récente vague d’arrestations a agité la Toile. Le discours du Président de la République d’il y a une dizaine de jours laissait déjà présager l’avènement d’un tournant dans la lutte contre la corruption, mais non pas un tel coup de massue. 

Qu’en pensent certains députés? Souhail Alouini, député du bloc parlementaire Machrou3 Tounes, a souligné : « Ce qui s’est passé est un choc positif parce que la situation du pays l’exige plus que jamais. »

Il ajoute : « Avant le 22 mai, les revendications étaient légitimes, exigeant de l’emploi, de l’investissement, de la croissance. Or ce qui s’est passé à partir du 22 mai, on est sorti des revendications pacifiques pour passer aux affrontements. Nous avons demandé au départ en tant que Machrou3 Tounes, et signataires de l’Accord de Carthage,  que la priorité soit donnée à la lutte contre la corruption. Ce qui s’est passé ces deux derniers jours, suite à la vague d’arrestations, est un grand pas dans la bonne direction. Il était temps de frapper un grand coup. »

Il déclare: « Je pense que les gens sont satisfaits. D’ailleurs, on peut le constater à travers le soutien de la société civile à Youssef Chahed. »

Il conclut: « Aujourd’hui, après une longue attente de six ans, nous avons enfin du concret. La date du 23 mai restera, à n’en pas douter, dans les annales. »

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here