Mehdi Jomaa: « Notre jeunesse doit être un accélérateur du développement »

Mehdi Jomaa était l’invité du World Economic Forum, qui s’est tenu du 19 au 21 mai, en Jordanie. Lors de son allocution, Mehdi Jomaa a souligné qu’il fallait transformer le rôle de l’Etat dans notre région, en précisant: “Tout est interdit sauf ce qui est expressément permis par la loi”.

Selon lui, il faut transformer le modèle, pour que tout soit permis sauf ce qui est expressément interdit. L’objectif est celui d’innover, faire de la croissance et créer des emplois durables. L’ancien chef de gouvernement et le fondateur du parti AlBadil Ettounsi  ( l’Alternative tunisienne) a rappelé que la région doit se conformer au nouveau monde, un monde digital et que le temps de la révolution industrielle est révolu.

De ce fait, il a également fait remarquer que le peuple est  bien souvent en avance par rapport à son élite, mais aussi à force de vouloir la mise en place des réformes. Il conclut: “La jeunesse de notre population doit être un accélérateur indéniable de la volonté de changement”.

Tout comme il a rencontré  plusieurs  dirigeants, dont sa rencontre avec la Reine de Jordanie, la Reine Rania, à laquelle il a exposé sa vision de l’éducation, à savoir comment  l’adapter aux attentes du  21eme siècle pour que la nouvelle génération  soit un facteur éminent de changement dans la région du monde arabe.

Par ailleurs, Mehdi Jomaa a rencontré également le Roi D’Espagne, l’ancien secrétaire général de la Ligue des Etats arabes, Amr Moussa, ainsi que les dirigeants de la Banque mondiale, de la Banque Européenne d’investissement ainsi que du FMI.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here