13 nouvelles Maisons Digitales d’ici la fin 2017 au profit de 550 femmes

Selon l’Unicef, seulement 43% des filles de 12 à 18 ans fréquentent l’école secondaire dans les pays en développement. Un chiffre qui choque mais qui a incité plusieurs parties prenantes à mener des actions pour scolariser les filles. Mais rendre les femmes plus autonomes passe aussi par la formation numérique. Pour accélérer l’autonomisation des femmes, Néziha Laâbidi, ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance, Christine Albanel, ancien ministre de la Culture, Directrice exécutive en charge de la RSE, de la Diversité, des Partenariats et de la Solidarité & Présidente Déléguée de la Fondation Orange et Thierry Millet, Directeur Général d’Orange Tunisie ont signé un accord de coopération afin de renforcer davantage le Programme des Maisons Digitales d’Orange.

Objectif: Mettre en place 13 nouvelles Maisons digitales d’ici la fin de l’année et accompagner les femmes qui se trouvent au chômage ou celles qui n’ont pas de qualifications à se former au numérique.

La manifestation s’est déroulée en présence de représentants d’associations et ONG partenaires, de cadres et hauts cadres, de la Secrétaire Générale de la Fondation Orange, Brigitte Audy et de la Directrice des Relations Extérieures, de la RSE et de l’Innovation d’Orange Tunisie, Asma Ennaifer.

Orange Tunisie

La création des Maisons Digitales va permettre au départ d’accompagner près de 550 femmes dans l’entrepreneuriat féminin, à travers plusieurs modules (formation, alphabétisation, initiation aux nouvelles technologies, éducation financière…), et ce, grâce à des outils technologiques sous forme de kits ( tablettes, serveurs Raspberry, vidéoprojecteurs…) fournis par Orange.

Christine Albanel s’est dite, pour sa part, « très heureuse de la mise en place de ce nouveau partenariat dans le cadre du Programme phare des Maisons Digitales en Tunisie, qui confirme encore une fois l’engagement de la Fondation Orange pour l’autonomisation des femmes par le numérique pour leur inclusion professionnelle… C’est là toute l’essence même de notre responsabilité d’opérateur humain et digital ». 

Pour Néziha Laâbidi, le Programme des Maisons Digitales, destiné à appuyer la formation et l’autonomisation des femmes, est une excellente initiative, qui vient s’ajouter aux différentes actions déjà lancées par le Ministère en faveur de leur intégration dans la vie socioéconomique.

« Nous avons rapidement accepté d’être partenaires et d’être impliqués aussi bien dans le déploiement que dans l’identification d’associations et de femmes bénéficiaires, parce que nous sommes complémentaires et surtout parce qu’il  s’agit là d’un partenariat public-privé solide et élargi à la société civile », a-t-elle ajouté.

 Brigitte Audy a, quant à elle, exprimé « sa grande satisfaction de voir les Programmes de solidarité de la Fondation Orange se consolider de plus en plus en Tunisie, au service d’un développement durable et équitable inclusif… ». « Le Programme des Maisons Digitales en est encore aujourd’hui un bel exemple et pour nous tous l’objectif final est de donner aux femmes les moyens de leur autonomisation financière », a-t-elle également souligné.

Fédérer des projets innovants à forte valeur ajoutée et organiser un partage d’expériences, en créant des réseaux,  sont autant de démarches qu’Orange Tunisie organise dont le principal intérêt est de faire en sorte d’appuyer l’autonomisation des femmes.

Pour rappel, le Programme des maisons digitales a été lancé par Orange Tunisie en mai 2016 avec l’appui de la fondation Orange, par l’ouverture de deux premières maisons pilotes à Nefza et à Jendouba qui sont aujourd’hui gérées par les associations APEL ( Association pour la promotion de l’emploi et du logement) et AFJE et qui ciblent à terme la formation de près de 100 femmes. Le programme vise ainsi à rendre des femmes, ayant souvent un projet entrepreneurial, plus autonomes, grâce et par le numérique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here