Tourisme – 2017/20 : Pour une offre diversifiée et durable

tourisme devises

Parmi 27 projets, 25 projets phares ont été priorisés, budgétisés et présentés lors du séminaire des Assises du Tourisme Tunisien (A.T.T) organisé aujourd’hui en présence de Selma Elloumi Rekik, ministre du Tourisme et des professionnels et représentants du secteur. Les Assises du Tourisme Tunisien (A.T.T) ont été lancées par le ministère du Tourisme et de l’Artisanat sur une durée de deux mois (du 22 mars au 22 mai 2017). Objectif: construire une vision commune, mobiliser et fédérer toutes les énergies autour d’une action collective.

ministre du tourisme

Afin de développer le secteur touristique sur la période 2017/2020, le processus des ATT a été axé sur 6 thématiques, à savoir renforcer l’accessibilité de la destination Tunisie, adopter une stratégie de communication et de promotion innovante et intelligente,  mettre le développement durable au cœur du secteur touristique, repenser le produit touristique et l’adapter aux nouvelles exigences et attentes des clients locaux et internationaux, restaurer les équilibres financiers des entreprises et développer de nouveaux mécanismes de financement.

Au volet Accessibilité, 3 projets ont été validés. Il s’agit de la mise en place d’une stratégie d’attractivité envers les low-costs et les Tour Opérateurs, navettes entre les aéroports et l’encadrement de l’attractivité des taxis, signalétique multilingue.

Pour l’axe Communication et Promotion, s’affichent 5 projets phares, tels que la mise en place d’une stratégie de communication nationale et régionale, cellule de gestion de crise, stratégie des relations publiques et d’évènementiel, cellule de veille web et CRM social et rationalisation du modèle de répartition des budgets.

Quant au Tourisme Durable, la validation a concerné 5 projets. Il s’agit de la mise en place d’une charte tunisienne du tourisme durable et responsable, cadre institutionnel de PPP, système de gestion touristique durable du patrimoine culturel et naturel, mécanismes d’incitation pour l’adhésion aux labels, et une convention d’initialisation du fonds de protection des zones touristiques.

Dans le même sillage, 6 projets ont été priorisés dans l’axe Offre de Qualité, soit le lancement et le renforcement des syndicats d’initiatives, refonte du cadre réglementaire de classement des établissements touristiques, e-réputation et e-commerce au niveau des établissements touristiques, programme de sureté et sécurité global, propreté tout au long de la chaîne de valeur et wifi gratuit dans les aéroports-gares-ports et postes frontaliers.

4 autres projets ont été validés dans le cadre de Diversification et Innovation. Il s’agit d’une autonomie des régions, matrice produits – régions et marchés, enquête sur la demande et projets innovants (exp: tourisme nocturne, tourisme de mémoire, écotourisme, agrotourisme…)

Pour le dernier axe des A.T.T intitulé Redressement et Développement, 2 projets phares ont été validés, à savoir revue du cadre juridique et nouveaux mécanismes de financement.

tourisme 1

A cette occasion, Selma Elloumi Rekik a affirmé que les A.T.T s’inscrivent dans le cadre de la nécessité d’améliorer l’offre et les produits touristiques, ainsi que le renforcement de la destination touristique pour une durabilité totale du secteur.

Ces Assises ont démontré l’importance des capacités et la diversification des produits de chaque région en Tunisie, qui doivent être exploitées pour développer l’économie nationale en général et la vie quotidienne de certaines catégories de la population tunisienne en particulier.

A cet égard, Mme. la ministre a estimé qu’on doit miser sur la mise en place d’une stratégie prometteuse répondant aux orientations du marché et aux attentes des touristes, et ce, afin de garantir un excellent positionnement du tourisme tunisien à l’échelle Méditerranéenne et internationale.

De ce fait, il importe, selon ses dires, de déployer tous les efforts (ressources humaines, financements…) pour appliquer les résultats des A.T.T dans les plus brefs délais, et ce, après l’adoption du plan d’action lors d’un conseil ministériel,  souhaitant qu’il s’organise dans les jours qui viennent.

AnisPour sa part, Anis Ghedira, ministre du Transport, a précisé que dans le cadre du Plan de développement quinquennal, plusieurs programmes ont été mise en place pour collaborer ensemble afin de développer le secteur touristique et l’économie nationale en général.

Parmi ces programmes figurent l’amélioration de l’infrastructure des passages frontaliers, l’amélioration des lignes maritimes, la location de 5 nouveaux avions pour renforcer la flotte de Tunisair en attendant sa restructuration prochaine… Sachant que cette dernière a enregistré, au terme des quatre premiers mois de l’année 2017, une hausse de 29,5% du nombre des passagers.

Pour conclure, le ministre a fait savoir que toutes les parties prenantes déploient plus d’efforts pour faire réussir la saison touristique et dépasser les difficultés rencontrés auparavant.

Il est à noter que durant le premier trimestre 2017, les services marchands ont enregistré une augmentation de 3.4% par rapport à la même période de l’année 2016. Cette amélioration s’explique essentiellement par l’évolution de 8.6% enregistrée au niveau de l’hôtellerie et l’augmentation du nombre des touristes de 35%, selon les derniers indicateurs publiés hier par l’INS.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here