Chafik Sarsar: “Le calendrier des élections sera probablement retardé”

sarélections municipales - L'Economiste Maghrébinsar

A la question “Quelles sont les répercussions sur la tenue des élections municipales fixées pour le 17 décembre 2017 ?”  Chafik Sarsar, dans une déclaration téléphonique de ce vendredi 12 mai, a répondu qu’elles seront probablement reportées.

Il a ajouté qu’outre les deux membres démissionnaires de l’ISIE, Mourad Ben Moula et Lamia Zargoumi,  dix autres membres ont présenté leur démission : “Il nous reste encore 7 mois pour organiser les élections municipales d’après le calendrier fixé. Si nous arrivons à être dans les délais pour l’inscription des électeurs, soit le 19 juin 2017  –  bien que le responsable préposé à l’inscription des électeurs fasse partie des démissionnaires –  nous serons prêts à l’échéance  prévue”.

Evoquant les raisons de sa démission et celle de ses deux collègues, Chafik Sarsar a déclaré: “Nous avons décidé la démission collective car la situation au sein de l’instance est devenue insoutenable et ne peut plus continuer ainsi. Aujourd’hui, nous avons 11 démissionnaires. Le climat est de plus en plus tendu et ce n’est pas non plus une question de majorité ou de minorité au sein du conseil, ou une question de quorum, mais il y a  bien une atteinte au processus démocratique, car les décisions prises au sein du conseil de l’Instance sont loin d’être démocratiques. A titre d’exemple, un des membres a posté sur un statut “ Le choix des personnes laisse à désirer”, il a été soumis à une enquête et démis de ses fonctions”.

Pour la société civile représentée par l’Atide, Mourakiboun (association pour la gouvernance locale), Al Bawsala, Kolna Touness, sans le Code des collectivités locales, il n’est pas envisageable de tenir les Municipales à la date prévue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here