Signature d’un accord entre l’UTICA et le patronat norvégien

Patronat 'utica

Une  rencontre tuniso-norvégienne a été organisée, aujourd’hui, au siège de l’UTICA, et présidée par Børge Brende, ministre  norvégien des Affaires étrangères  et Ouided Bouchamaoui, présidente de l’UTICA, en présence de Bouali Mbarki, secrétaire général adjoint de l’UGTT, Hassine Doghri, consul honoraire de Norvège à Tunis, Hichem Elloumi, premier vice-président de l’UTICA…

Réunissant des hommes d’affaires tunisiens et norvégiens, cette rencontre s’est tenue à l’occasion de la visite officielle du ministre norvégien des a.E. en Tunisie au cours de laquelle il a signé plusieurs accords bilatéraux pour promouvoir le partenariat tuniso-norvégien dans plusieurs domaines, notamment les énergies renouvelables, l’industrie du pétrole et du gaz, l’agro-alimentaire, les engrais, la pisciculture.

Dans ce cadre, un accord de coopération a été signé entre l’UTICA et le patronat norvégien NHO. Cet accord porte sur la coopération entre les deux organisations dans les domaines de la promotion du dialogue social, de la communication et du développement.

A cette occasion, Mme. Bouchamaoui a mis l’accent sur les liens d’amitié qui unissent les deux peuples, liens appelés à se renforcer après  le succès de la transition démocratique en Tunisie. Cette transition qui doit être, selon ses propos,  suivie du développement d’une économie forte et prospère pour  répondre aux attentes socioéconomiques de la population.

Pour sa part, M. Mbarki a affirmé que le projet démocratique en Tunisie a pu réussir grâce au partenariat entre l’UTICA et l’UGTT, constituant la locomotive de la réussite de l’expérience tunisienne illustrée par le succès du dialogue national.

M. Brende a déclaré, quant à lui, que les relations entre la Norvège et la Tunisie sont très anciennes et enregistrent une longue coopération bilatérale qu’il faut continuer à développer.

Il a souligné que la réussite de l’expérience démocratique tunisienne est importante pour la Tunisie, mais son succès est crucial pour toute la région.

«Il est important que les investissements, notamment du secteur privé, se développent pour créer de nouveaux emplois. La Norvège est le partenaire de la Tunisie dans la réussite de cette expérience et les opportunités de coopération sont nombreuses et intéressent de nombreux secteurs», conclut-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here