Comparaison n’est pas raison, mais…

Youssef Chahed: “Nous avons besoin d’une nouvelle classe politique...”
Tous droits réservés. © L'économiste

J’ai écrit, il y a si peu, que M. Youssef Chahed ne pouvait supporter la comparaison avec son alter ego, le flamboyant jeune Premier ministre canadien Justin Trudeau, bien qu’ils aient en commun un bien inestimable : la jeunesse.

Et le jeune Trudeau qui tient de son père, l’ancien Premier ministre Pierre- Elliot, pétille de courage et de détermination ; rien ne lui fait peur, ni le handicap, ni la religion, ni la couleur de peau des membres de son cabinet et de son gouvernement. Un autre monde dont notre chef de gouvernement est bien loin.

J’ai même titré « N’est pas Justin Trudeau qui veut », sans doute séduit par le charisme et l’audace incroyable du Premier ministre canadien (on parle même de Trudeaumania).

Je mesure que j’ai été trop excessif puisqu’on ne peut pas comparer l’incomparable et nul besoin de vous faire un dessein, vous l’aurez compris.

Doit-on pour autant se montrer moins exigeant à son égard sachant pertinemment que dès le départ il allait avoir les mains et les poings liés ? Non, bien sûr. Je ne dis pas qu’il n’est pas l’homme de la situation et je ne doute pas un instant de sa bonne foi ; mais la bonne foi à elle seule peut-elle suffire, quand vous avez en face de vous des régions entières qui ont décidé d’exprimer leur ras-le-bol parce qu’elles estiment à juste titre qu’elles ont été bernées bonne foi à elle seule suffit-elle, quand des jeunes auxquels on a promis monts et merveilles, estiment à juste titre qu’ils ont été trahis et le font bruyamment savoir ?

Pour ma part, et sans revenir sur les failles du gouvernent, je dirais à M. Chahed trois choses : faites preuve de courage parce que c’est la moindre des choses ; communiquez mieux parce que votre déficit en la matière est flagrant ; changez de discours parce que l’ancien ne tient plus, et cela vaut aussi pour vos ministres.

Pour le reste, la confiance du Président de la République et de Rached Ghannouchi tient toujours. Alors, ceux qui souhaitent votre chute peuvent toujours attendre. Bonne continuation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here