TAEF – Tunisie : appui financier pour encourager le traitement des eaux

Après l’éducation, l’artisanat, les logiciels collaboratifs, voici que Tunisian American Enterprise Fund (TAEF) mise sur un nouveau secteur à forte valeur ajoutée, à savoir le traitement de l’eau. Dans cette optique-là, la société WTT (Water Treatment Technologies) basée à Tunis, a bénéficié d’un financement afin de booster ses activités.

D’une  durée de six ans, le contrat de financement a été signé, aujourd’hui, 31 mars, à travers une prise de participation minoritaire combinée à une facilité en Quasi-Equity, en présence  du représentant de  l’Agence des Etats-Unis pour le Développement International (US AID), Héla Kaddour Fourati, directrice de TAEF et Foued Namouchi,  directeur de l’entreprise. Il s’agit d’un contrat gagnant-gagnant pour les deux organismes.

Hédi Ksiâa, manager de la plateforme PME au sein de TAEF, a expliqué à leconomistemaghrebin.com qu’étant donné que l’entreprise répond à un certain nombre de critères et qu’elle se  prévaut d’ une valeur ajoutée, le financement lui a été accordé. Rappelons à cet égard que TAEF accorde son financement et son appui aux entreprises à forte valeur ajoutée, existante, sur le marché de l’emploi depuis au moins deux ou trois ans.

Notre interlocuteur a indiqué que l’organisme américain est intéressé par ce secteur depuis longtemps et  comprend parfaitement la problématique de l’eau en Tunisie : «  Nous connaissons les problèmes que la Tunisie rencontre au niveau de la qualité de l’eau »,  affirme-t-il.  Le partenariat permettra de financer les besoins financiers de l’entreprise, «  chose que les banques n’accordaient pas faute de garanties personnelles », explique-t-il.

Mais en quoi consiste la valeur ajoutée du financement TAEF pour Water Treatment Technologies ? A cette question  le chargé des PME au sein de TAEF  a énuméré les mérites : pouvoir améliorer sa croissance, augmenter son fonds de roulement, l’exécution d’un programme de recrutement qui s’étale sur plusieurs années, la formation au niveau technique des ingénieurs.

« On cherche à financer des PME qui ont un impact social sur la Tunisie, notamment dans les secteurs stratégiques exclus du financement, l’environnement, l’éducation, la santé, l’ agroalimentaire et  l’industrie, considérée un secteur clé », affirme-t-il.

Il est à noter que la Société Water Treatment Technologies (WTT) est spécialiste des  Systèmes de production et de distribution des eaux, plus particulièrement destinées aux  secteurs pharmaceutiques, médicaux et agroalimentaires.

Dans une déclaration à leconomistemaghrebin.com, Foued Namouchi  a indiqué que l’entreprise a été fondée en 1996  et a réussi à traiter deux millions de litres d’eau  par jour permettant de traiter plus de 1500 patients  dialysés. L’entreprise emploie 24 techniciens supérieurs et ingénieurs. Jusqu’à aujourd’hui, l’entreprise a pu  réaliser 27 machines de purification d’eau avec des compétences tunisiennes à 100%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here