A quand le déblocage du projet de loi sur la relance économique ?

Chafik Sarsar - L'Econmiste Maghrébin

Le projet de loi relatif à l’urgence économique sera débattu, d’ici trois semaines, au sein de l’ARP, d’après Ridha Saïdi, conseiller économique auprès de la Présidence du Gouvernement.

Le projet en question accorde au gouvernement des prérogatives pour accélérer le rythme de l’investissement tout en contournant les lourdeurs administratives  et donne un signal fort aux investisseurs. Dans le cas où le projet de loi serait adopté, la Présidence du Gouvernement pourra prendre des  mesures exceptionnelles en vue d’accélérer l’exécution des grands projets.

La deuxième version du projet de loi est composée de 16 articles et a été présentée en date du 22 septembre 2016 à la commission des Finances au sein de l’ARP. La  nouvelle version semble  prendre en considération les réserves et  propositions de plusieurs intervenants. Le ministre du Développement et de la Coopération internationale avait indiqué que le pays a besoin de cette loi étant donné la conjoncture actuelle.

Cependant, tout le monde n’est pas unanime quant à la nécessité du projet en question et de ses motivations.  Tous les blocs parlementaires ne sont pas favorables au projet de loi. Le président du bloc parlementaire de l’Union Patriotique Libre (UPL) estime qu’il s’agit d’un projet de loi qui encourage la corruption et qui pose plusieurs interrogations. De son côté, Mongi Rahoui, député du Front populaire, a affirmé que le parlement éliminera les articles qui posent problème avec la corruption.

Pour rappel, la première version du projet de loi n’a pas bénéficié de l’accord de la centrale patronale. Ouided Bouchamaoui avait déclaré, en septembre 2016, que dans sa version actuelle, le projet de loi est inutile et d’affirmer que la position de l’UTICA concernant le projet est tout à fait différente de celle du gouvernement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here