Aleca : l’UGTT favorable à une révision des articles

Le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) a demandé la révision des articles de l’Accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA), lors d’une rencontre avec les représentants des ambassadeurs des pays de l’Union européenne à Tunis, au siège de la centrale syndicale.

Il a indiqué qu’au-delà des prêts, le tissu industriel a besoin d’appui et d’assistance au niveau technique, à un moment où l’économie informelle a des répercussions négatives sur le circuit industriel, notamment le secteur du textile. Revenant sur le secteur de l’agriculture, il a rappelé qu’il se trouve confronté à plusieurs genres de difficultés qui datent d’avant la révolution.

L’UGTT a expliqué, par ailleurs, lors de la rencontre, la nécessité de conjuguer les efforts pour lutter contre le terrorisme et l’immigration clandestine entre l’Union européenne et la Tunisie. Une deuxième rencontre se tiendra le 15 avril, au siège de la délégation européenne, pour creuser la question du terrorisme et de l’immigration clandestine.

Il est à noter que le département de recherches économiques et sociales dépendant de l’UGTT a émis un certain nombre de réserves sur l’ALECA et ses répercussions sur l’économie tunisienne. Un rapport publié auparavant par les chercheurs de l’UGTT affirme que le tissu agricole et économique tunisien n’est pas prêt à faire face aux impacts de l’accord, notamment en ce qui concerne l’agriculture. Les discussions entre la Tunisie est l’Union européenne concernant l’ALECA ont déjà démarré depuis avril 2016, sous le regard critique de la société civile et de certains économistes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here