Sahbi Ben Fraj: « Notre visite en Syrie est non officielle »

Une délégation parlementaire tunisienne de 7 députés a décidé de  se rendre dimanche 19 mars en Syrie. Un voyage à but solidaire et  non politique, affirme un grand nombre des présents intervenant sur les chaines syriennes. Cette délégation parlementaire est également  composée de Abdelaziz Kotti, Mongi Rahoui, Sahbi Ben Frej, Khemais Ksila, Noureddine Mrabti, Mbarka Brahmi, Issam Matoussi.

« Il s’agit de notre propre initiative et non officielle ». Intervenant sur les ondes de RTCI, Sahbi Ben Fraj, député du parti Machrou3 Tounes, a souligné que  la rencontre est prévue avec le président syrien. Il a déclaré quant au contenu de ces rencontres: « Notre visite en Syrie essaie de faire la lumière sur les réseaux d’envoi de jeunes Tunisiens dans les zones de conflit mais aussi de rétablir les relations entre les deux pays ». Tout comme il a précisé que la délégation parlementaire n’a jamais été mandatée par l’ARP, en poursuivant:  » Nous ne sommes mandatés que par nos électeurs ».

Quant aux  dossiers détenus par les autorités syriennes sur l’envoi des jeunes Tunisiens en Syrie, il a ajouté: « Les autorités syriennes ne transmettront les documents en leur possession qu’en mains propres d’une délégation officielle qui sera reçue en Syrie ».

C’est en cette journée que la délégation parlementaire a rencontré le Président Syrien Bachar El Assad qui a fait savoir que la plus grande menace de la guerre civile c’est qu’ elle touche l’identité en exacerbant les sentiments les plus extrémistes.

Par ailleurs, en dépit de la campagne de dénigrement que certains partis politiques comme Haraket il Irada, notamment leur secrétaire général Imed Daimi, qui  appréhende que ces députés vont accuser à leur retour les partis de la troïka d’être les responsables de l’envoi des terroristes tunisiens en Syrie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here