Tunisia Aquaculture Fund : au bonheur des aquaculteurs

La cérémonie de signature des bulletins de souscription au fonds Tunisia Aquaculture Fund s’est tenue le 16 mars à Tunis en présence des souscripteurs.

« Tunisia Aquaculture Fund » est un fonds spécifique destiné à l’élevage des poissons, d’un montant global de 50 millions de dinars. Initié par Sages Capital, son premier closing est de l’ordre de 15,625.MDT. Il est  composé de trois souscripteurs principaux, à savoir l’Instance arabe d’investissement et de développement agricole (7,5 MDT), la Société tunisienne de banque STB (5MDT) et la Caisse des dépôts et consignations (3,125MDT)

Prenant la parole, Khaled Ladhari, PDG de Sages Capital, a donné le coup d’envoi à la souscription du deuxième closing en vue d’atteindre les 50 millions de dinars. Il a affirmé qu’il s’agit d’un fonds spécifique, unique dans son genre et qui représente une première en Tunisie. Concernant le choix de l’aquaculture, il a précisé qu’il s’agit d’un secteur prometteur en Tunisie, raison pour laquelle le fonds a été lancé.

De son côté, Samir Saïd, directeur général de la STB, a rappelé dans une brève intervention que la Tunisie a un potentiel considérable  dans le secteur de l’aquaculture. Pour lui, la réussite de ce fonds pourrait  étendre l’expérience à d’autres secteurs, à l’instar de l’huile d’olive et des dattes. Dans le même contexte, il s’est félicité du partenariat avec l’Instance arabe d’investissement et de développement agricole qui a accepté de financer le projet.

Boutheina Ben Yaghlane, directrice générale de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), s’est montrée optimiste quant à l’avenir du fonds et a appelé les entreprises et autres organismes à participer  au deuxième closing de la souscription.

Mohamed Bin Obaid-Al Mazrooei,  président de l’Instance arabe et de développement agricole, a indiqué que l’instance n’a pas hésité à soutenir la Tunisie et à financer le projet en question. Dans le même contexte, il a précisé que l’Instance finance deux autres projets agricoles en Tunisie.

Par ailleurs, le président de l’Instance a fait savoir que le fonds accompagne le processus d’élevage des poissons du début à la fin. Il a énuméré les objectifs du fonds : l’amélioration de la compétitivité des produits aquacoles par l’optimisation de la structure du secteur, couvrir toutes les phases du secteur : écloserie, engraissement, transformation, fabrication d’aliments, valoriser la savoir-faire acquis dans le secteur dans une approche participative, répondre aux besoins de financement de la chaîne de valeur, du secteur de l’aquaculture en vue de participer aux objectifs nationaux qui consistent à booster la production aquacole pour atteindre 20 mille tonnes par an selon le Plan de développement économique 2016-2020

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here