Une statue appartenant probablement au pharaon Ramsès II découverte récemment

© Reporters/Photoshot

En voici une découverte qui rappelle la richesse du patrimoine archéologique égyptien. Deux statues ont été découvertes à l’effigie de deux rois de l’ancienne Egypte dans une banlieue du Caire, plus précisément à Héliopolis, ce qui laisse présager d’autres découvertes sur le même site archéologique.

Une équipe égypto-allemande a pu mettre au jour deux statues l’une appartenant probablement au pharaon Ramsès II et l’autre au pharaon Seti II, de la  XIXe dynastie égyptienne, mesurant respectivement selon les estimations 8 mètres et 80 centimètres.

Après l’étape d’extraction, l’équipe de scientifiques procédera à l’identification des statues retrouvées. Dans un communiqué du Ministère des Antiquités égyptien, les autorités égyptiennes indiquent  que les statues ne sont pas gravées , autrement dit, l’identité des statues n’est pas clairement indiquée.  Seulement , compte tenu du fait qu’elles aient été retrouvées à l‘entrée d’un temple consacré par Ramsès II, il est fort probable que la plus grande statue lui appartienne.

Le Dr Aymen Ashmawy, à la tête  de l’équipe des archéologues égyptiens, décrit la découverte comme «très importante», car elle confirme la grandeur du temple du Pharaon Ramsès II et donc l’étendue de son pouvoir.

Héliopolis, gigantesque métropole religieuse de l’époque, qui abritait un nombre de temples « royaux », s’étendait sur une superficie estimée au double de celle du Karnak à Louxor au sud de l’Egypte.

Seulement,  avec les conquêtes gréco-romaines qu’a connues le pays, le site d’Héliopolis a été endommagé et la plupart de ses obélisques et colosses transportés vers Alexandrie ou l’Europe. Par sa splendeur,  la ville antique autrefois appelée Ono, a été rebaptisée Héliopolis, la « ville du Soleil » par les grecs,  aujourd’hui elle est connue sous sa dénomination arabe Aîn-ech-Chams soit l’« Œil du Soleil ». Par ailleurs, sous la conquête musulmane, les pierres retrouvées sur le site ont été utilisées pour construire Le Caire.

Vu l’importance de la découverte, les fouilles vont se poursuivre, selon le communiqué officiel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here