Faculté de Droit : mobilisation contre la circulaire 345

L’Union générale des étudiants de Tunisie vient d’appeler à une grève générale,  mercredi, 15 mars, dans toutes les facultés de Droit de Tunis, en signe de protestation contre la circulaire 345 relative à l’organisation du concours d’accès à l’Institut Supérieur de la Magistrature (ISM).

Les facultés concernées par cette grèves sont : faculté de Droit et des Sciences politiques de Tunis et de Sousse, faculté de Droit de Sfax, Institut Supérieur des Etudes  Juridiques  et  Politiques de Kairouan, faculté des Sciences juridiques, économique et de gestion de Jendouba  et Institut Supérieur des études juridiques de Gabès.

D’après la circulaire en question, tout étudiant non titulaire d’un master en droit ou d’un master en sciences juridiques  ne sera pas autorisé à passer le concours d’entrée à l’Institut Supérieur de la Magistrature (ISM), condition qui jusque-là n’était pas imposée et qui a suscité l’indignation des étudiants de l’UGET.

L’UGET considère que la  circulaire en question porte atteinte à la valeur du diplôme d’une part et  met fin à son parcours universitaire le réduisant au chômage, d’autre part. Pour rappel, l’accès à l’École Nationale d’Administration nécessite également l’obtention d’un master, une exigence qui n’existait pas auparavant.  Quant au concours d’huissier de justice, il est actuellement gelé. Ainsi le titulaire d’une licence en droit n’a plus désormais que deux choix : passer le concours de la profession d’avocat et celui des huissiers notaires. De plus, les étudiants craignent que le master devienne  également obligatoire pour le passage de ces deux concours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here