Smart Tunisia se déploie à l’international

Une convention de partenariat a été signée, hier, entre le ministère des Technologies de la communication et de l’Economie numérique et la Fondation Tunisie pour le développement, visant à  promouvoir le projet Smart Tunisia à l’étranger.

A l’issue de cette convention, un financement de 5 millions de dinars sera mobilisé sur 5 ans pour la promotion de Smart Tunisia et le soutien des participations aux manifestations internationales afin d’accroître les chances de réussite de ce projet.

A cette occasion, Badreddine Ouali, président de la Fondation Tunisie pour le développement, a précisé dans une déclaration aux médias qu’il est important  d’œuvrer à garantir la réussite de Smart Tunisia, ce projet qui cible la création de 50 mille postes d’emploi des jeunes durant les cinq prochaines années et la réalisation des exportations de l’ordre de 2 milliards de dinars

Dans le même ordre d’idées, Anouar Maârouf, ministre des Technologies de la communication et de l’Economie numérique, a affirmé que Smart Tunisia  constitue une réelle évolution dans le domaine de l’économie numérique d’où  le grand intérêt manifesté par plusieurs donneurs d’ordre.

Et d’ajouter que la Tunisie dispose de compétences et d’atouts qui lui permettent d’être une destination de choix pour l’économie numérique, appelant les responsables de Smart Tunisia à poursuivre les efforts pour concrétiser les objectifs escomptés.

De son côté, Ilyes Jribi, directeur exécutif de Smart Tunisia, a estimé que la direction du projet est en phase de négocier avec de grandes entreprises internationales actives dans le numérique pour des implantations en Tunisie.

Dans ce sens, une première convention sera signée le 23 mars  avec une grande enseigne internationale, permettant de créer quelque 350 postes d’emploi. Une deuxième convention sera également signée à fin mars avec une autre entreprise portant sur la mise en place d’un projet permettant de créer 1000 emplois.

A noter que Smart Tunisia est un programme destiné aux entreprises du secteur de l’offshoring dans le domaine des TIC, avec pour objectif la création de 50 mille emplois en cinq ans dans les domaines de l’offshoring, du nearshoring et de la colocalisation. Conçu dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP),  ce projet  répond à une volonté de dynamisation du secteur de l’offshoring, à travers la mise à disposition de mécanismes d’incitations permettant la mise en convergence de l’offre et de la demande d’emploi dans le secteur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here