Ils sont venus, ils étaient tous là les…Kairouanais

Kairouanais

 Après le clan des Siciliens (sic) et le clan des Kerkéniens, voici venu le temps des Kairouanais. L’autre jour, dans l’ancienne cité des Aghlabides, tous ont répondu présent et cela se voyait.

Ils étaient tous contents et fiers de poser devant l’objectif des photographes et l’œil de la caméra pour immortaliser l’instant : celui d’honorer l’enfant du bled, Houcine Abassi, le flamboyant secrétaire général sortant de la puissante UGTT et son successeur Noureddine Taboubi, lui aussi un fils de la région et qui a déjà annoncé la couleur : il sera encore plus exigeant que celui qui l’a adoubé.

D’ailleurs, le Chef du gouvernement Youssef Chahed a été déjà averti, et il sait qu’il aura fort à faire avec le nouveau locataire de la Place Mohamed-Ali, à commencer par cette affaire Naji Jalloul qu’il traîne comme un boulet à son pied, et dont il ne sait pas très bien quoi en faire : entre faire comme si… , et lâcher du lest, M. Chahed ne sait plus vraiment sur quel pied danser, alors qu’au même moment , la Chancelière allemande Angela Merkel le fait chanter pour une question de sans-papiers et de déboutés du droit d’asile. On  nous assure que le partant  sera recyclé, alors que son remplaçant est déjà sur le pied de guerre tout en faisant mine de s’inscrire dans la continuité pour mieux berner son monde.

On peut espérer que le vainqueur saura rompre avec cette dommageable manie qui veut que les vaincus et les recalés, c’est classé, on n’en parle plus. Si syndicalisme et clanisme ont toujours fait bon ménage, que dire de la politique !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here