Les dernières révélations de Abid Briki

Abid Briki L'Economiste Maghrébin

Abid Briki, le ministre de la Fonction publique  et de la Gouvernance sortant, a  affirmé, lors d’une conférence de presse, tenue aujourd’hui, 3 mars à Tunis, l’existence de plusieurs dossiers de corruption passés sous silence.

Le ministre sortant a pointé du doigt « des barons » du secteur de la fripe qui, selon ses dires, tirent profit de l’amnistie fiscale, ne paient pas les droits de douane et s’improvisent vendeurs de chaussures alors que la législation en vigueur l’interdit.

Dans le même contexte, il a regretté que l’Etat ne soit pas capable de récupérer son argent. A cet instar, il a fait savoir que les droits dus à la Douane de l’un des importateurs se montent à 221 MDT. Le  ministre sortant avance, d’un autre côté, qu’il a remis au Chef du gouvernement une liste des commerçants importateurs n’ayant pas honoré leurs devoirs fiscaux.  D’après lui, le montant est inestimable.

L’ex- ministre a fait savoir qu’il a proposé au Chef du gouvernement de suspendre leur code en douane. De même le Chef du gouvernement aurait rejeté une autre proposition qui porte sur la rationalisation des importations turques.

Le ministre sortant n’était pas sans exprimer son étonnement de voir le gouvernement lui retirer le projet de loi contre l’enrichissement illicite. Continuant dans la même perspective, il soutient qu’à chaque fois il entame un dossier de réforme,  la Présidence du gouvernement lui retire le dossier pour l’envoyer à « un autre département », s’étonne-t-il.

Sans citer son nom, Abid Briki a révélé qu’une personnalité tunisienne a reçu un montant considérable (25 MDT) provenant d’un autre pays. Cette personne n’a pas été auditionnée. Pour Abid Briki le gouvernement n’a pas eu recours à la levée du secret bancaire avec cette personne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here