Négociations sociales : lueur d’espoir

Les négociations sociales relatives au secteur privé  vont aboutir bientôt à une solution qui va satisfaire tout le monde, a déclaré Ouided Bouchamaoui, présidente de l’UTICA, après s’être entretenue avec Nourddine Taboubi,  secrétaire général de l’UGTT, au siège de l’Union des  travailleurs du Maghreb. 

Revenant sur la nomination de Khalil Ghariani, vice-président de l’UTICA, chargé des dossiers sociaux à la tête du ministère de la Fonction publique et de la gouvernance, elle a affirmé que cette nomination n’a pas fait l’objet de concertations entre l’UTICA et le Chef du gouvernement qui est, selon elle, libre d’exercer ses prérogatives.

Par ailleurs, elle a rappelé que l’UTICA est l’une des organisations signataires de l’Accord de Carthage, qui s’est engagée, à travers le dialogue et de concert avec les autres parties, de sortir le pays de la crise dans laquelle il se débat.

Revenant sur le rôle de la Centrale patronale, Ouided Bouchamaoui a déclaré que l’UTICA n’envisage, en aucun cas, de prendre la responsabilité du secteur public.

De son côté, le secrétaire général de l’UGTT, Nourddine Taboubi, a affirmé que la rencontre était une occasion   pour évoquer le sujet des négociations sociales à propos du secteur privé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here