Une nouvelle plateforme pour alléger les procédures administratives

SOS IJRAAT, la première plateforme au service des entreprises, sera lancée le 1er novembre 2016, lors d’une conférence organisée à cette occasion, au siège de l’UTICA.

SOS IJRAAT est une hotline, destinée aux entreprises du secteur privé qui rencontrent des  freins liés aux procédures administratives. Elle s’adresse aux entreprises implantées en Tunisie, aux entrepreneurs individuels, et fonctions libérales, qui rencontrent des obstacles de nature administrative et qui bloquent l’activité de l’entreprise.

Orientée vers une logique de résolution, SOS IJRRAT s’attachera à renforcer la coordination entre l’administration et les entreprises en instaurant un pilotage des dossiers de réclamations au cas par cas grâce à un réseau de partenaires de haut niveau et utilisant un mode de traitement personnalisé et innovant. Cette hotline permettra aux entreprises de faire part des problèmes qu’ils rencontrent avec l’administration en vue de la résolution de leurs blocages.

Le service SOS IJRAAT est assuré en collaboration avec la Présidence du Gouvernement et permettra :

  • De résoudre de manière ponctuelle les problèmes des entreprises lorsqu’elles sont confrontées à des obstacles administratifs grâce à une collaboration rapprochée avec les administrations concernées permettant la résolution de ces problèmes au cas par cas.
  • Un accès aux procédures administratives applicables aux entreprises du secteur privé.
  • D’accélérer le processus de réforme – en recensant au fur et à mesure la collecte des réclamations -des procédures handicapant l’activité économique en Tunisie.

Ladite plateforme s’articule autour de trois phases :

  • Une phase d’identification et de diagnostic du problème par une équipe de conseillers
  • Une phase de transfert à l’administration du problème pour traitement
  • Une phase de suivi et de relance de SOS IJRAAT  a été développée à travers une collaboration entre les secteurs privé et public afin de lutter contre les blocages et les freins administratifs qui enrayent l’activité économique et s’inscrit comme un effort mené conjointement par le public et le privé pour impulser et soutenir le processus de réforme de l’administration.  Elle traduit la volonté d’institutionnaliser le dialogue public-privé en Tunisie et d’améliorer durablement la compétitivité de l’environnement des affaires en Tunisie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here