Le crowdfunding sous la loupe

Malgré l’absence d’un cadre réglementaire et juridique régissant le Crowdfunding en Tunisie, les regards des entrepreneurs se focalisent sur ce mode de financement participatif. D’ailleurs plusieurs voix se sont élevées pour revendiquer la mise en place d’un cadre juridique adéquat pour cette activité.

Voici que la Confédération des entreprises citoyenne de Tunisie (CONECT), présidée par Tarek Cherif  avec ses partenaires Financement participatif en Méditerranéen (FPM) et ANIMA organisent aujourd’hui à Tunis un colloque international intitulé «  Le Crowdfunding, une innovation financière pour le développement du bassin méditerranéen » afin de disséquer la question.

Cette initiative voit le jour à partir d’un constat lumineux : la réussite de ce modèle de financement dans d’autres pays où il a été un catalyseur d’innovation et de créativité et une vraie solution pour les problématiques de financement des start-up et des PME.

Le premier jour de l’événement sera  rehaussé par la présence de Chedly Ayari, gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT) et Fadhel Abdelkeffi, le ministre du Développement et de la Coopération internationale et Fathallah Sijilmassi,  président de l’Union pour la Méditerranée.  Trois  panels seront organisés pendant ce jour. Le premier est intitulé : le Crowdfunding, feu de paille ou évolution fondamentale dans l’économie moderne et le deuxième panel est intitulé : l’Etat des lieux est des pratiques du Crowdfunding en Méditerranée et en Afrique. Dans le troisième panel,  il sera question de présenter des expériences  en crowdfunding  par cinq entrepreneurs.

Concernant le deuxième jour, la ministre des Finances, Lamia Zribi , prononcera  le mot d’ouverture.  Le premier panel est intitulé le rôle des différents acteurs de l’écosystème (institutionnels, services d’appui au développement, banques, épargnants, etc.) en appui au crowdfunding. Concernant le deuxième panel, il ciblera la question du crowdfunding, l’épargne internationale au profit des projets locaux (Diasporas, etc.).

Le troisième panel tentera de répondre à cette question : « Quel cadre favorable au développement du crowdfunding en Méditerranée et en Afrique ? ».

Sayida Ounissi, Secrétaire d’Etat à la Formation professionnelle chargée de l’Initiative privée en Tunisie, participera au  quatrième panel intitulé  « Aventure d’Entrepreneurs : faut-il innover pour financer l’innovation ? »

Le dernier panel est celui de la clôture, il est intitulé «  lancement d’une dynamique d’échanges en faveur du crowdfunding en Méditerranée et en Afrique ».

Notons que l’ancien ministre des Finances, Jaloul Ayed présentera une intervention.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here