IVD – Médias : Nouvelle charte de couverture des séances publiques

Processus de la justice transitionelle

Le Syndicat national des journalistes tunisiens, les institutions des médias et  la Ligue tunisienne des directeurs de journaux ont signé aujourd’hui une charte pour la couverture des audiences publiques lancées par l’IVD. Ces audiences visent à établir une coopération entre la Commission de l’IVD et les propriétaires de médias.

Parmi les recommandations et selon les normes internationales, on compte :

  • Ne pas poser de questions à l’auditeur, qu’il soit  victime, l’auteur de la violation ou un témoin. Il est recommandé de l’écouter et de ne pas le harceler session après session de questions
  • S’engager à ne pas boycotter les audiences
  • Ne pas faire de bruit pour assurer le bon déroulement de la session
  • Fournir toutes les conditions et les mesures appropriées nécessaires  aux médias accrédités
  • Il est interdit de faire usage d’équipements d’enregistrement
  • Respecter les mesures de  sécurité des victimes et des témoins déterminés par l’instance.

Dans le cadre des travaux préparatoires définis dans l’article 56 de la loi organique sur la justice transitionnelle et dont la durée de réalisation a été limitée à six mois, l’Instance a entrepris les actions suivantes : adoption du règlement intérieur qui a été publié dans le Journal Officiel de la République Tunisienne et mise en place d’un organe exécutif et d’un plan d’action.

Notons que les premières séances d’auditions publiques des personnes victimes d’abus se dérouleront les 17 et 18 novembre 2016.

Laisser un commentaire