Le CSM est né

Chafik Sarsar
Chafik Sarsar met l'accent sur le respect des délais électoraux

C’est un grand jour dans l’histoire de la Tunisie: les premières élections du premier Conseil supérieur de la magistrature. 13376 électeurs se sont présentés dans la journée du dimanche 23 octobre pour élire les membres du premier CSM. En tout, 179 candidats en lice dont il ne restera que 45 au final. 

CSMLe conseil sera composé de 30 magistrats et de 15 personnalités indépendantes parmi lesquelles huit avocats, quatre professeurs chercheurs, deux experts comptables et un huissier de justice.

Par ailleurs, le CSM sera composé du Conseil de l’ordre administratif, du Conseil de l’ordre financier, du Conseil de l’ordre judiciaire et de l’Assemblée qui regroupe les trois conseils.

Certaines associations, comme l’Association des magistrats tunisiens voyaient d’un œil critique la tenue des élections du CSM, notamment en raison du retard enregistré car d’après la Constitution, le CSM aurait dû voir le jour six mois après les législatives.

Et d’après la présidente de l’Association des magistrats tunisiens, Raoudha Karafi, le CSM aura un rôle décisif pour garantir l’indépendance de la justice.

Elle a, par ailleurs, déclaré que pour qu’un système judiciaire soit  indépendant, il faut lui garantir les droits et les libertés fondamentaux dans un Etat de droit.

Le taux de participation s’est élevé à 46,9%, une participation exceptionnelle selon les dires d’un membre de l’ISIE. Le bureau où le taux de participation a été le plus fort est celui de Kairouan avec 63.6%, alors qu’au Kef, le taux de participation est descendu à 35.7%.

Les élections du CSM en chiffres : 

    • Nombre des candidats : 13376;
    • Nombre d’électeurs : 6275;
    • Taux de participation : 46.9%;
    • Nombre d’électrices : 2093.

Voici les résultats préliminaires des élections du Conseil supérieur de la Magistrature, tels qu’annoncés par Chafik Sarsar, Président de l’ISIE :

Conseil judiciaire de la magistrature:

  • Conseiller d’ordre judiciaire de 1er rang
  1. Walid el Malki;
  2. Yosr Abdel Nadher.
  • Conseiller d’ordre judiciaire de 2ème rang
  1.  Youssef Bouazkher;
  2. Fawzia el Gamri.
  • Conseil d’ordre judiciaire de 3ème rang
  1. Malika Elmazri;
  2. Khaled Abbes.
  • Avocat conseiller du juge judiciaire
  1. Saoda Chebbi;
  2. Moufida Mtaymet;
  3. Ali Ben Mansour.
  • Huissier notaire
  1. Imad el Khaskhoussi.
  • Professeur de droit spécial
  1. Rachida Jelassi.

Conseil de la magistrature administrative:

  • Juge administratif avec rang de rang de conseiller
  1. Sihem Bouajila;
  2. Ahmed Souhail el Raïi;
  3. Karima el Nefzi.
  • Juge administratif avec rang de conseiller adjoint
  1. Leila Khelifi;
  2. Khitem el Jemii;
  3. Saber el Kacmi.
  • Chercheur en droit enseignant
  1. Mohamed Al-Sayari;
  2. Basma Salami.
  • Avocats
  1. Yosr Chebbi;
  2. Abdel Karim Rajeh;
  3. Asma Bel Arbia.

Conseil d’ordre financier : 

  • Experts comptables
  1. Mohamed Mehdi el Maazoun;
  2. Awatef Marzouki.
  • Conseiller financier au rang de juge
  1. Ikram Mohali;
  2. Nejib Elktari;
  3. Salwa Attia.
  • Conseiller avec rang de juge adjoint
  1. Ahmed Mejri;
  2. Imen Rahmani;
  3. Hayet Hamouda.
  • Les avocats
  1. Lamia Mansour;
  2. Samira Karawli.

Notons qu’aucun candidat ne s’est présenté au poste de  « chercheur enseignant » grade A, spécialisé en finances publique et fiscale.

Les résultats définitifs seront publiés le 21 novembre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here