Tunisie – FAO: 476 mille dollars pour promouvoir la collecte de l’eau au Sud-Est

FAO

La Tunisie et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) ont signé un accord de projet de coopération technique pour le développement des techniques de collecte de l’eau en vue d’une agriculture durable et de l’amélioration de la résilience de la région du Sud-Est de la Tunisie.

S’inscrivant dans le cadre de la lutte contre la rareté de l’eau, ce projet, d’une  durée de deux ans, est financé par la FAO pour un montant global de 476 mille dollars.

Il vise à promouvoir la collecte de l’eau et l’exploitation optimale des eaux pluviales dans les gouvernorats de Gabès, Médenine et Tataouine, et ce, en intégrant les acteurs locaux.

Dans ce sens, la FAO affirme sa volonté de raffermir davantage sa coopération avec la Tunisie et les pays de l’UMA. Pour ce faire, elle a renforcé son équipe  basée au bureau sous-régional pour l’Afrique du Nord afin de couvrir neuf domaines prioritaires, à savoir les politiques agricoles visant le développement agricole dans les pays du Maghreb en vue d’un secteur agricole durable et garant d’une sécurité alimentaire pour les générations actuelles et futures.

Pour la Tunisie, les défis futurs nécessitent la conjugaison des efforts de toutes les parties prenantes pour une révision totale de l’élaboration de la politique agricole, ayant pour but de mettre en place de nouvelles alternatives tenant compte des changements climatiques.

A cet égard, les pays industrialisés sont appelés à mobiliser les mécanismes de financement favorables et nécessaires aux pays en développement, notamment la Tunisie, pour la réalisation de projets permettant une adaptation aux changements climatiques, à l’instar du Fonds vert pour le climat qui mobilisera 100 milliards de dollars annuellement  jusqu’en 2020 alloués aux programmes et projets de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

A noter que le Fonds vert pour le climat est un mécanisme financier de l’Organisation des Nations unies, rattaché à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC). Il a pour objectif de réaliser le transfert de fonds des pays les plus avancés à destination des pays les plus vulnérables afin de mettre en place des projets pour combattre les effets des changements climatiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here