Sfax : La société civile présente ses propositions en vue de la Conférence Tunisia 2020

Le coordinateur du Collectif de l’environnement et du développement de Sfax, Hacem Kamoun, a affirmé à leconomistemaghrebin.com que cinq propositions de projets à Sfax ont été soumises au Conseil régional de Sfax pour être intégrées dans la Conférence internationale de l’investissement  (Tunisia 2020), prévue pour fin novembre prochain.

Cette décision a été prise suite à une constatation faite par les représentants de la société civile à Sfax.  Le document contenant des projets pour la ville de Sfax ne répondent point aux besoins du gouvernorat.

Un groupe de travail composé de 200 personnes s’est penché sur la question afin de préparer une feuille de route contenant six fiches de projets. D’après notre interlocuteur, il s’agit de projets qui ne coûteraient rien à l’Etat et qui sont réalisables dans le cadre d’un partenariat public-privé.

Les projets sont les suivants :

1) Projet de la gare maritime de Sfax :

L’idée de transférer la gare maritime au quai nord du port de commerce (ancien terminal pétrolier, un quai de 600 mètres du DPP presque à l’abandon) permettrait de gagner 10 à 15 minutes sur la durée du trajet.

Situé au nord de l’actuel port de commerce, sur l’ancien terminal pétrolier, un quai de 600 mètres linéaires, limitrophe des anciennes plages de Sfax, connecté avec tous les modes de transport : les bus, taxis, louages, voies ferrées.

Les objectifs du projet sont les suivants :

  • Augmenter la capacité d’accueil et de traitement, davantage de temps gagné, une meilleure connexion avec les îles Kerkennah et de meilleures opportunités pour leur développement;
  • Améliorer la qualité d’accueil et de transport, développer le tourisme dans la région;
  • En finir avec l’image d’île enclavée en développant d’autres lignes maritimes.

Le projet assurera le transport de 1.5 million de passagers par an à ce stade.

2) Projet de développement du port de Sfax

Le port de commerce de Sfax est un port polyvalent qui se caractérise, depuis ces dernières années, par une évolution importante dans les activités des céréales et des marchandises diverses et spécialement celles conteneurisées. En effet, le nombre des conteneurs transitant par le port de Sfax ne cesse d’augmenter d’une année à l’autre pour atteindre environ 20% du trafic national.

Le potentiel dont dispose le port de Sfax lui permet une meilleure attraction vu son emplacement au milieu du littoral de la Tunisie.

Une étude est déjà en cours de réalisation en vue de l’amélioration du mode de traitement actuel, prévoyant également une proposition de variante d’aménagement futur qui peut permettre au port de Sfax de renforcer son rôle sur le plan national dans le traitement du trafic des conteneurs et d’offrir aux usagers du port des espaces suffisants, des infrastructures, des équipements et des services de qualité.

Le projet vise à approfondir le tirant d’eau actuel de la profondeur du quai pour atteindre une profondeur de 13m et le branchement de cette rive par la voie ferrée et sa liaison avec l’éventuelle zone logistique.

3) Projet du grand pôle intermodal du nord de Sfax

Le projet est envisagé au nord de l’actuelle gare ferroviaire au centre-ville. Un nœud qui reliera les routes nord de Sfax (route Sidi Mansour – route Saltania – route Mahdia – route de Tunis – route de Teniour – Route Kaid – route Gremda) au centre-ville et ses différents pôles (Médina, Babhar, Sfax El Jadida et Taparura).

Il est prévu que le site d’implantation sera sur le côté nord de l’actuelle gare ferroviaire de Sfax qui s’étale sur environ 30 hectares, propriété du ministère du Transport, donc sans problème foncier.
En chiffres, le projet aura sept lignes de bus, deux lignes de métro, trois lignes BHNS, une ligne ferroviaire Tunis-Sousse-Sfax-Gabès et assurera le transport de 30.000 passagers/jour (10 millions de passagers par an).

4) Projet de plateforme logistique à Sfax

Le collectif estime que le port de commerce de Sfax reste un port très dynamique: son activité se métamorphose avec la baisse des exportations des produits chimiques, mais l’augmentation très importante de l’activité des conteneurs. Cette dynamique doit s’inscrire dans un vaste projet de réaménagement de la zone portuaire de la ville de Sfax pour pouvoir assurer une relation ville-port harmonieuse et de qualité. Les opérateurs de la région proposent une vision consensuelle:

  • Une meilleure gestion du port avec déplacement des activités passagers (ferry Kerkennah) vers le bassin pétrolier, concrétiser les études pour la conversion d’une partie du port de commerce en port de croisière, port de plaisance…
  • Consacrer toute la partie sud du port de commerce y compris le bassin du ferry de Kerkennah actuel, sachant qu’à ce jour à Sfax ce qui manque le plus ce sont les espaces d’entreposage, davantage que les quais. Il est donc impératif de créer la plateforme logistique à distance de la ville.

Le projet ambitionne d’augmenter les capacités de collecte, de distribution et de traitement pour une logistique plus performante.

5) Projet d’étude et exécution des travaux de dépollution et de réhabilitation de la côte sud de la ville de Sfax

En effet, la côte sud de Sfax, qui s’étend sur 5600 hectares le long d’un littoral d’environ 16 km, demeure aujourd’hui comme un espace fortement dégradé et pollué. En effet, le domaine du projet est situé sur le littoral sud de la ville de Sfax et s’étend sur environ 16 km. Il  couvre une superficie approximative de 5600 hectares. La zone terrestre s’étend du port de commerce au Nord jusqu’à l’agglomération de Thyna au Sud au niveau du parc archéologique. Elle est délimitée par les voies ferrées à l’Ouest et la ligne de côte à l’Est. Le domaine du projet inclut également la frange littorale sur une profondeur de 1500 m au large.

Notons que le projet  vise à :

  • Identifier et éradiquer les différentes sources de pollution, repérer et dépolluer les milieux contaminés dans la zone du projet;
  • Présenter les différents scénarios possibles pour la dépollution, la restauration, la réhabilitation et l’intégration durable dans l’agglomération urbaine de Sfax de la côte sud de la ville à travers la proposition d’un schéma de cohérence d’aménagement;
  • Engager les travaux de dépollution et de réhabilitation du site avec apport des budgets à prévoir ainsi que les actions à entreprendre par les établissements polluants visant la mise en œuvre de mesures de réduction de la pollution conformément à la réglementation en vigueur et aux normes nationales et internationales.
  • La promotion du tourisme durable.

Notons que les projets en question ont été soumis au Conseil régional de la région et seront défendus par les députés de Sfax.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here