Réalisation de centrales solaires photovoltaïques au Sud tunisien

Photovoltaïques Sud tunisien L'Economiste Maghrébin

S’inscrivant dans le cadre de la stratégie nationale qui vise à instaurer un développement durable à travers les énergies renouvelables, un procès verbal relatif au projet d’«Etude de faisabilité des centrales solaires photovoltaïques de 50 MW au Sud Tunisien», a été signé entre l’Agence coréenne de coopération internationale (KOICA), la Société tunisienne de l’électricité et du gaz (STEG) et le ministère du Développement, de l’investissement et de la coopération internationale.

D’un budget de 1,700,000 millions de dollars pour la période 2017 / 2018, le projet  vise à développer la région sud de la Tunisie, en préparant le terrain par l’étude de faisabilité, en vue d’installer cinq centrales photovoltaïques dans six villes candidates, à savoir Médenine, Tataouine, Gafsa, Kebili, Djerba et Gabès.

Il permettra également de renforcer les capacités des partenaires tunisiens dans les domaines des énergies renouvelables, et ce, à travers des sessions de formation et de partage d’expérience. Sachant que la capacité ciblée des centrales photovoltaïques est estimée à 50 MW avec une possibilité d’extension jusqu’à 300MW.

Il est à noter que ce partenariat n’est pas le premier qui unit la KOICA et la  STEG, une précédente coopération dans le cadre du projet «Etude de faisabilité sur la gestion de demande en électricité et projet pilote de la mise en place d’un système de stockage du froid» a été déjà lancée.

Ces initiatives reflètent la volonté des deux partenaires de diversifier les possibilités de leur coopération dans les secteurs innovants pour la production d’électricité, notamment les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique.

A noter que la convention a été signée par Yoon Jeehyun, Représentante résidente du bureau de la KOICA en Tunisie, Bechir Amor, Président-Directeur Général de la STEG et Kammoun Khalil, directeur général de la coopération bilatérale au ministère du Développement, de l’investissement et de la coopération internationale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here