Transfert de technologie : vers une économie du savoir

Transfert technologique L'Economiste Maghrébin

S’inscrivant dans le cadre du Programme de développement du droit commercial (CLDP) du ministère du Commerce des États-Unis d’Amérique, l’Agence nationale de la promotion de la recherche scientifique (ANPR) organisera les 11,12 et 13 octobre à Tunis, un atelier portant sur « La promotion de l’innovation par le biais des écosystèmes de transfert de technologie en Tunisie et en Algérie ».

Cet évènement vise à s’ouvrir sur les expériences américaine, algérienne et tunisienne, échanger les bonnes pratiques, approfondir les capacités des responsables opérant dans le domaine du transfert de technologie, en mettant l’accent sur la promotion d’un écosystème innovateur et entrepreneurial.

Il vise également à renforcer la promotion du transfert de technologie en Tunisie et en Algérie, et ce, en s’inspirant de modèles efficaces pour le bon fonctionnement des bureaux de transfert.

A cette occasion, des experts américains, algériens et tunisiens seront présents, venant débattre des acteurs, des rôles et de l’interfaçage des écosystèmes d’innovation, des rôles et des activités des bureaux du transfert de technologie (les BuTT)…

A la clôture, une liste de recommandations sera dressée dans laquelle les prochaines étapes seront identifiées pour promouvoir l’innovation en Algérie et en Tunisie.

Il est à noter que le transfert de technologie dans des pays en voie de développement, comme l’Algérie et la Tunisie, présente de nombreux avantages. Il s’agit de la stimulation de l’activité d‘entrepreneuriat, la modernisation de divers secteurs, en particulier dans les collectivités territoriales, la création de sources de financement des universités par le biais d’octroi de licences d’exploitation et de droits reversés, ainsi que l’introduction d’innovations utiles dans la sphère publique.

Il s’agit également de la contribution à la réalisation de l’objectif global mis en œuvre en Algérie et en Tunisie, soit la transition vers une économie basée sur le savoir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here