Que pensent les autres partis politiques de la nomination de Youssef Chahed ?

Mercredi 3 août s’est déroulée au palais de Carthage, la nomination du futur chef du gouvernement. Un événement tant attendu pour connaître enfin la personnalité désignée. Pas moins d’une semaine, cinq jours, après que les 118 députés ont refusé le renouvellement à Habib Essid, voilà à son tour, Youssef Chahed a été désigné le nouveau chef du gouvernement.

Or dans un contexte où le pays se trouve en difficulté, cette étape est décisive,  à tous les niveaux, sur le plan social, économique et politique. Cependant une question demeure, le départ de Habib Essid, et nommer quelqu’un à sa place, va-t-il permettre à une sortie de crise, que le pays connaît depuis un bon moment ? Rien n’est encore sûr car les défis sont de taille. Il est important de s’interroger sur la stratégie du nouveau chef du gouvernement.  Sur le plan économique, quelles sont les mesures qui seront prises? Un programme en vue? On l’ignore encore.

Qu’en pensent les autres partis politiques?  Trois partis politiques El Joumhouri, Al Massar, le Mouvement du peuple  ont donné une conférence de presse  commune aujourd’hui, au siège du parti El Joumhouri.

Présent lors de la conférence de presse, Faouzi Charfi, membre du bureau exécutif d’Al-Massar, a souligné: “ Je dis que le Chef de l’Etat a fait usage peut-être d’une manière intempestive et un peu autoritariste de nommer lui-même le Chef du gouvernement, faisant fi de l’esprit de dialogue et de consensus qui n’ont pas prévalu dans la deuxième partie des discussions autour du prochain locataire du Premier ministère. Cependant nous souhaitons à  ce gouvernement pleine  réussite parce qu’il y va de la survie de notre pays et que nous avons intégré cette initiative dans un esprit de responsabilité politique.  Nous  remplirons notre rôle d’opposition positive dans ce sens”.

Quelles sont les priorités?

Il a ajouté: “ La priorité sécuritaire avant tout  et nous considérons qu’il est nécessaire de ne pas perturber l’institution sécuritaire qui fait du bon travail.  D’autre part,  il y a des priorités économiques et financières urgentes qui devraient être mises à l’abri des querelles politiciennes habituelles ”.

De son côté, Zouhair Maghzaoui, député du Mouvement du peuple, a déclaré : “ En tant que parti, nous ne sommes pas  concernés ni par le  dialogue  ni par l’accord de Carthage. D’ailleurs, nos réserves ont été transmises au chef du gouvernement désigné, mais ce que nous jugerons ce sont les faits et les résultats”.

Par ailleurs, Issam Chebbi, porte-parole du parti Al-Jomhouri, a déclaré :“Nous avons proposé trois noms Ahmed Néjib Chebbi, Hakim Ben Hamouda, Mongi Hamdi. Mais voilà le Président de la République a jugé autrement. Pour lui, Youssef Chahed est l’homme de la situation”.

Pour le mouvement Machrou3 Tounes, (le projet de la Tunisie), joint par téléphone Mustapha Ben Ahmed, fait unétat des lieux de la situation actuelle: “ Notre position est claire, nous ne voulons pas que le chef du gouvernement soit partisan. D’ailleurs, si vous remarquez , nous avons proposé trois noms : Sarra Rejeb, Hakim Ben Hamouda et Mustapha Kamel Nabli, qui sont des personnalités totalement indépendantes. Mais ce qui s’est passé, le Président de la République a demandé à chacun de nous de proposer un nom. 48 heures après la motion de censure, ce n’est pas possible de proposer des noms”.

Interrogé si son parti a  l’intention de lui accorder sa confiance à la nouvelle nomination de Youssef Chahed.  Sur cette question, il a répondu: “ Nous n’avons pas pris une décision, d’ailleurs, il est encore tôt pour avoir un avis. Cependant, il y aura une audition à l’ARP dans laquelle, nous poserons les questions que nous jugerons nécessaires, que compte-t-il réaliser sur le plan économique, social, entre autres ? Et à partir de là, nous déciderons”.

Il a conclu : “ Je soulignerai une fois de plus, nous n’avons aucune intention de participer à ce gouvernement. Cela n’a jamais été notre but”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here