Une réforme à l’envers !

Mise en garde : Accès vivement déconseillé aux personnes sensibles à la redondance !

• Chez eux, l’école se bâtit en actes présentiels, chez nous, nos enseignants font l’école buissonnière…

• Chez eux, les ministres de l’Education balisent, chez nous, d’autres décident …
• Chez eux, ces mêmes ministres s’identifient par leurs empreintes éducatives, chez nous, la plupart d’entre eux sont des personnages médiatiques…

• Chez eux, la rentrée scolaire est une nouvelle cérémonie de baptême civil, chez nous, elle est une source de phobie sociétale…
• Chez eux, on assiste à une migration massive vers les plateformes éducatives virtuelles, chez nous, on croit restaurer nos classes moyenâgeuses par des tablettes numériques…

• Chez eux, ils bouclent l’année scolaire par les honneurs des épreuves, chez nous, on invente le passage systématique…
• Chez eux, ils réinventent les TIC à la place de la roue, chez nous, on rouille davantage ce qui reste de notre roue éducative…

• Chez eux, le process managérial « qui fait quoi » au sein des établissements scolaires est bien explicite, chez nous, qui fait quoi s’est converti en code trisomique : quoi fait qui !?

• Chez eux, ils innovent constamment en ingénierie éducative, chez nous, on innove aussi, mais dans les formes les plus contestataires,

• Chez eux, on ne tolère pas les excès et les outrages provenant de quiconque, chez nous, on présente un plat consensuel de cohabitation entre la suppression des 20% du Bac et le maintien réduit du marché « éducatif » parallèle …

En un mot, de chez eux à chez nous des années lumière nous séparent…

Dernier appel à nos chers amis super-réformistes :

Qui parmi vous pourrait faire encore mieux ? Avant que le commissaire-priseur prononce « adjugé, vendu ! » assorti d’un énergique coup de marteau mettant fin aux surenchères…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here