Tunisie – Concours d’attachés judiciaires : I Watch portera plainte

Devenir de futurs attachés judiciaires demande des notions d’éthiques et de déontologie qui feront d’eux des professionnels incorruptibles. Le métier d’attaché judiciaire est un métier de décision, qui demande des qualités humaines et des compétences juridiques. Pourtant certains concours ont récemment défrayé  la chronique, en raison des irrégularités dont ils ont été entachés. Telles sont les observations que l’organisation I Watch a relevé dans son rapport sur l’organisation du concours pour le recrutement de la première promotion d’attaché de justice pour l’année 2015, lors d’une conférence de presse tenue en ce jeudi 20 août.

Ils étaient plus de 7000 candidats à participer, du 7 au 10 juillet, à cet examen et seuls 100 d’entre eux seront retenus et seront jugés sur leur compétence juridique.

Plusieurs irrégularités majeures ont été commises lors des épreuves, a indiqué le directeur exécutif de I Watch, Mouheb Garoui, précisant que certains candidats ont utilisé leurs smartphones, des kits sans fil pour pouvoir tricher…

Il poursuit: « Il y a même des juges qui ont aidé des candidats à répondre aux questions. Malheureusement, ce que nous avons observé c’est que non seulement ils ont commis une fraude impardonnable, mais qu’ils l’ont fait en tant que futurs auxiliaires de justice dont l’intégrité ne doit pas être mise en doute ». Il a fait savoir qu’en termes de fraude, cela nuit à l’égalité des chances et par conséquent n’est pas conforme aux standards internationaux.

Et d’ajouter : « Nous avons fait une demande auprès du ministère de la Justice, afin d’annuler les résultats du concours, ou de le repousser un peu plus tard soit en hiver, par exemple, nous attendons jusqu’à maintenant une réponse ».

Vers la fin, il conclut : « Cependant, dans le cas où nous n’aurons pas de réponse, nous pensons à porter plainte auprès du tribunal administratif, puisque ce n’est ni équitable ni glorifiant, encore moins juste pour les autres qui ont durement travaillé ».

Les futurs acteurs de la Justice doivent être un exemple d’intégrité et de bonne conduite, or les stratagèmes de fraude utilisés ne feront que dégrader l’image de cette profession.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here