A. El-Karm – STB : il faut mobiliser les actionnaires privés pour réduire l’intervention de l’Etat

Ahmed El Karm

L’Assemblée des représentants du peuple ( ARP ) a adopté récemment la loi relative à la recapitalisation des deux banques publiques en l’occurrence la Société tunisienne de Banque ( STB ) et la Banque de l’Habitat  ( BH ) à hauteur de 867 MDT, et ce, à travers l’injection de l’argent public, tout en procédant à une augmentation de capital.

Contacté par leconomistemaghrebin.com, Ahmed El-Karm, Directeur général d’Amen Bank, a estimé que la loi étant déjà votée, il fallait l’appliquer dans les plus brefs délais et faire les démarches nécessaires pour que les actionnaires privés actuels de la STB suivent dans cette opération d’augmentation de capital et soient incités à souscrire au-delà de la part d’action qu’ils détiennent.

Ainsi, M. El-Karm a indiqué qu’il demeure nécessaire d’assurer une mobilisation forte pour sensibiliser d’autres actionnaires privés tunisiens à l’opération de consolidation de fonds propres de la STB.

« L’objectif est de réduire l’intervention de l’Etat, et par voie de conséquence, la pression sur un budget largement déséquilibré, soumis à des pressions de dépenses incompressibles», a-t-il affirmé soulignant que l’important, au-delà de l’augmentation du capital, est d’éviter de retourner au parlement dans cinq ans pour une nouvelle opération de consolidation.

Cela dépend énormément de l’attention qui sera accordée afin d’assurer la bonne gouvernance de la STB et d’éviter que les mêmes causes produisent les mêmes effets, conclut-il.

Article précédentUTICA – Ministère de l’Enseignement supérieur : la tension monte…
Article suivantTunisie – ONAS: 130 MDT alloués à la réforme du système d’assainissement
Imen ZINE-Journaliste
Imen ZINE est Journaliste spécialisée en Economie depuis Janvier 2008. Elle occupe ce poste à L’Economiste Maghrébin depuis Mars 2012. Elle a obtenu une maîtrise en Journalisme francophone de l’Institut du Journalisme et des Sciences de l’Information de Tunis (IPSI) en Juin 2005.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here