Raffinerie d’Alger : Sonatrach résilie un contrat de près d’un milliard de dollars avec Technip

Après la rupture du contrat pour la réhabilitation de la raffinerie d’Alger, passé avec l’entreprise française Technip, le ministre de l’Energie, Salah Khebri a affirmé que le groupe pétrolier national Sonatrach est en train de relancer le projet et le mener à terme en efforts propres.

Notre confrère algérien Al Watan rappelle que la compagnie nationale des hydrocarbures a mis fin, début juin, à un contrat de 963 millions de dollars signé en 2010 avec la société française pour la réhabilitation de la raffinerie d’Alger. Le contrat prévoyait, au bout de 38 mois de travaux, l’augmentation de 35% des capacités de production de la raffinerie, ainsi que sa mise en conformité avec les normes internationales.

Cependant, un désaccord concernant la réhabilitation des canalisations à conduit à l’arrêt des travaux par Technip, avant que Sonatrach ne décide de la rupture du contrat. Et c’est dans ce sens que l’Algérie compte demander des dédommagements qui se chiffreraient à quelque 1,5 milliard de dollars.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here