Obama/Poutine : du verbal au gestuel

Crédit phots : rick666.blogzoom.fr

« Sur son corps, l’être humain incarne ses désirs »

« Le geste révèle ce que le cerveau pense et ne dit pas »

« Un geste vaut mille mots »

Au fil des millénaires, l’homme forgea un lexique proprement corporel, en alternant le canal gestuel au canal verbal, dont l’intensité et les mécanismes varient d’une civilisation à une autre…

Gratter le nez, se mordre les lèvres, dominer l’autre par sa grande taille, balancer son pieds sous la table, se livrer à des démangeaisons et à des caresses des cheveux, lever les sourcils, avoir la tête inclinée ou penchée vers le bas, se lancer des regards furtifs…

Bref, un panel interminable de micromouvements (d’ordre cognitif, sensori-moteur et psychoaffectif) surpassant de loin le paradigme linguistique glorieux de « Ferdinand de Saussure » !

Des spécialistes en psychologie comportementale et même des charlatans se penchent sur cet aspect encore occulte de la communication humaine dont les protocoles de décryptage diffèrent d’une approche à une autre, et même d’un charlatan à un autre, en fonction  de la perception et des intentions du décodeur…

Contrairement à « Tout vas très bien Madame la Marquise ! », les rencontres entre Obama et Poutine étaient souvent fort imprégnées par une intense communication gestuelle sous-jacentes…

Faute de toucher le substantiel des questions stratégiques du monde à prédominance géopolitique par les mots, les deux leaders se livrent à des séances de « brainstorming gestuelles » inédites qui nous renvoie à la bonne ère des « Homosapiens de souche » !

Sans pour autant avoir l’ambition d’entamer une carrière de décrypteur du canal gestuel, les entre-lignes du texte s’efforcent seulement de dévoiler, une infime partie du non-dit aux sommets des deux  super-gladiateurs du monde contemporain …

1- Avec Photoshop

  • Les relations USA-Russie inaugurent une nouvelle édition de la guerre froide sous les cieux pluvieux de l’Ukraine …
  • Sur le chemin de « Zarathoustra », l’IRAN s’approche du RDV nucléaire…
  • La situation en Syrie plaide en faveur des prédictions du Tsar du Kremlin…
  • Après la montée spectaculaire de l’extrême droite et des eurosceptiques dans les dernières élections Européennes, l’UE est en pleine phase de doute existentiel…
  • Le Dragon chinois sur sa lancée d’Octuple Sentier au point d’atteindre le grand éveil – le Nirvana – en alliant savamment les trois couches d’esprit humain : le confucianisme, le marxisme orthodoxe et le libéralisme…
  • Le parieur américain s’obstine, comme toujours, à renouer avec « le fiasco Géorgien » en terre « Ukraine » !

2- Sans Photoshop

En penchant la tête vers le bas, Poutine agacé, souhaite garder une certaine distance … Obama en pleine séance de morsure de lèvres marquant la tension régnant tout autour !
En penchant la tête vers le bas, Poutine agacé, souhaite garder une certaine distance …
Obama en pleine séance de morsure de lèvres marquant la tension régnant tout autour !
Echange de regards vifs et perçants ! Est-ce une redécouverte ou un casting de dissuasion mutuelle ?
Echange de regards vifs et perçants !
Est-ce une redécouverte ou un casting de dissuasion mutuelle ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4A la recherche des mots ! Obama tente, en vain, de faire le bon ménage entre chaussettes et pantalon ! Poutine, en signe de compréhension : « Cher ami, de nos jours, les habits sur mesure sont de plus en plus rares … ! ».

5
Acte de salutation ou une séance de chiromancie (lecture des lignes de main) ?
« Entre Gentlemen,  certes, une bonne séance de morsure de lèvres vaut mieux qu’une rafale d’injures! ».
« Entre Gentlemen, certes, une bonne séance de morsure de lèvres vaut mieux qu’une rafale d’injures! ».

Avec ou sans Photoshop, il est évident que Washington n’a pas su tirer pleinement partie du cours basique « Géorgien » et que « le syndrome soviétique » pourchasse encore Poutine

Après l’assassinat de l’héritier du trône austro-hongrois le 28 juin 1914 à Sarajevo, la pilule d’annexion de « la Crimée » sera-elle l’étincelle d’une nouvelle vague de guerre plus étendue, ou est-elle  irrémédiablement ingurgitée par « l’oncle Sam » ?

A Suivre…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here