Algérie : Hausse de 12% de la consommation interne du gaz et de 1.6% des produits pétroliers

Les chiffres publiés par la revue statistique annuelle du groupe pétrolier britannique British Petroleum et relayés par notre confrère algérois Al Watan démontrent qu’en dépit de la hausse de la production de pétrole et de gaz, la consommation interne en gaz augmente encore plus vite.

BP précise que la consommation globale d’énergie primaire en Algérie a augmenté de 8,4%, passant de 48 millions de tonnes équivalent pétrole (tep) à 52 millions de tep entre 2013 et 2014.

Une consommation tirée par une importante demande en gaz naturel, laquelle a augmenté de plus de 12% pour atteindre 33,7 millions de tep, tandis que la consommation de produits pétroliers a augmenté de 1.6%, atteignant les 18 millions de tep. En contrepartie, la production de pétrole n’a progressé que de 1,8% durant la même période, passant de 64,8 millions de tonnes équivalent pétrole à 66 millions de tep, tandis que la production de gaz naturel a progressé de 2,2 % pour atteindre les 75 millions de tep.

Le poids de la consommation interne et  la faible demande en gaz, notamment en Europe, se reflètent d’ailleurs sur le niveau des exportations gazières de l’Algérie qui ont baissé de 6,6% en 2014. Les expéditions de gaz algérien par gazoduc ont décliné, passant de 28,8 milliards de mètres cubes en 2013 à 23,5 milliards de mètres cubes en 2014, essentiellement vers l’Espagne et l’Italie.

Quant au marché américain, rappelle Al Watan, celui-ci a été fermé au gaz algérien depuis la révolution du gaz de schiste. L’année 2014 a également été marquée par la baisse des prix du pétrole, mais aussi ceux du gaz sur les trois marchés régionaux, mais avec une baisse plus marquée en Europe.

Toujours selon la même source, l’Algérie détient 0,7% des réserves mondiales prouvées en pétrole et 2,4% des réserves mondiales en gaz.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here