Université Dauphine/Tunis : la sixième promotion vole de ses propres ailes

Les jardins de l’Université privée Dauphine / Tunis a accueilli la cérémonie de remise des diplômes à l’occasion de la fin de l’année universitaire, en présence de plusieurs responsables dont notamment l’ambassadeur de France en Tunisie François Gouyette, Laurent Batsch, président de Paris-Dauphine et de Dauphine Tunis et le corps enseignant de l’université et les parents des diplômés. 45 étudiants ont obtenu leurs diplômes lors de cette cérémonie.

1Prenant la parole, Laurent Batsch, président de Paris-Dauphine et de Dauphine Tunis, a indiqué qu’il s’agit aujourd’hui de la sixième promotion. Une promotion comme les précédentes qui répond aux exigences du marché de l’emploi et de la formation. Il a indiqué que l’administration et le corps enseignant, que ce soit en France ou en Tunisie,  veillent à la bonne qualité de la formation et du niveau des étudiants : « On nous reproche parfois d’en faire un peu trop », dit-il. Par la même occasion, il a adressé ses remerciements pour ses “partenaire qui ont su nous assurer notre indépendance (BIAT) ” et de souhaiter un bon parcours pour les diplômés.

Pour Elyès Jouini, membre du Conseil d’administration de l’université privée, cette cérémonie est une double fête « puisque nous fêtons la remise des diplômes pour la Licence de gestion et la Licence de mathématiques » précise-t-il. Par la même occasion, il a tenu à saluer les efforts des étudiants pendant l’année universitaire  : « C’est un jour important pour ceux qui reçoivent le diplôme et pour leurs familles ». Et de rappeler que le corps enseignant œuvre à offrir la meilleure formation possible aux étudiants leur permettant d’ouvrir plusieurs portes plus tard. « Aujourd’hui, il ne s’agit pas de fêter une page qu’on tourne mais plutôt une page qui s’ouvre », déclare-t-il fièrement.

La directrice générale de l’établissement universitaire Amina Bouzguenda-Zeghal a, quant à elle, dans une brève intervention tenu à féliciter les étudiants pour leurs efforts avant d’annoncer le début de la cérémonie de remise des diplômes. Contactée par leconomistemaghrebin.co, en marge de la cérémonie, Madame Amina est revenue sur la réussite de la promotion et les résultats accomplis par l’Université pendant l’année 2014/2015.

Pour notre interlocutrice, la cérémonie de remise des prix couronne trois années d’efforts pour les étudiants de la Licence, raison pour laquelle elle peut dire que l’objectif a été atteint. « Mais c’est aussi une cérémonie de commencement car ces diplômés partent en mastère et on attend d’eux de devenir des cadres, des chef d’entreprise plus tard. On attend d’eux de devenir de bons citoyens aussi et une élite au service du pays », renchérit-elle.

Répondant à notre question sur les spécificités de l’Université Dauphine Tunis, elle a indiqué que c’est le premier campus à l’international de l’Université Paris Dauphine. « Si je dis que c’est le premier c’est parce que Dauphine Paris a ouvert à Londres et qu’à Madrid le campus dauphine est en cours de construction », précise-t-elle.

2Notre interlocutrice a indiqué que le campus tunisien donne la possibilité aux étudiants tunisiens d’avoir le diplôme de Paris Dauphine : « L’organisation des cours se fait en co-enseignement entre les enseignants de Paris Dauphine et Tunis-Dauphine , les examens sont exactement les mêmes, les étudiants ont exactement les mêmes droits, notamment pour les programme d’échange de L3 et les mêmes droits pour accéder au mastère de Paris Dauphine », dit-elle et de poursuivre : « C’est la première université qui s’est exportée avec un modèle de co-construction, ce qui n’est pas le cas de plusieurs universités privées » précise-t-elle. « Nous souhaitons rester attractifs et devenir un pôle d’excellence pour toute la région, pour les étudiants africains et pour la diaspora tunisienne qui souhaite obtenir un diplôme international à Tunis »

En ce qui concerne la nécessité du marché de l’emploi, Amina Bouzguenda-Zeghal a indiqué que la direction de Paris Dauphine Tunis essaie de faire des masters qui répondent au besoin du marché de l’emploi : « En ce qui concerne le master en finance, il a été créé en 2011, sur mesure pour répondre aux besoins de l’économie tunisienne. L’étudiant étudie le système monétaire tunisien et le droit tunisien. L’idée est que les étudiant qui obtiennent ce diplôme trouvent un emploi rapidement », déclare-t-elle et de continuer : « Nous avons travaillé pour une formation exacte qui corresponde aux entreprises. Nous avons des banques, des compagnies d’assurance comme partenaires et qui embauchent directement de nos étudiants en master ».

Pour le cas du mastère de l’actuariat, Mme Zeghal a indiqué que l’université est partenaire à hauteur de 80% des compagnies d’assurance tunisiennes, recrute et parraine des étudiants de l’université : « Là ça répond parfaitement aux exigences du métier d’actuaire pour les compagnies d’assurance. De plus ce master donne une certification internationale et donne droit à l’accès à l’Institut français d’actuariat, ce qui fait de nous la deuxième  institution en Afrique qui donne cette possibilité », conclut-elle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here