Tunisie : Une délégation britannique inspectera les mesures sécuritaires

Le président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) Mohamed Ennaceur a présenté,  lors d’un point de presse tenu en ce mardi 21 juillet à l’ARP, un feed-back de sa visite en Grande-Bretagne durant laquelle il était accompagné d’un grand nombre de représentants des partis politiques au pouvoir, et des ministres du Tourisme, et du Transport.

IMG_20150721_124734Le président de l’ARP a fait savoir que cette visite avait pour objectif de présenter les condoléances pour les pertes en vies humaines suite à la terrible attaque terroriste de Sousse, qui a causé la mort de plus d’une trentaine de ressortissants étrangers dont 30 Britanniques.

Il a ajouté : Cette tragédie a affecté non seulement les Britanniques mais également les Tunisiens ajoutant que le terrorisme est international”.

Et de poursuivre : “ Il est plus que jamais nécessaire aujourd’hui de mener la guerre contre le terrorisme sur tous les fronts” soulignant également qu’une délégation britannique se rendra en Tunisie dans les prochains jours pour se rendre compte sur place des mesures sécuritaires que le gouvernement tunisien a déployées sur l’ensemble du territoire.

Lors de ce point de presse, M. Ennaceur a rappelé que l’ Histoire unit les deux nations et ce depuis le 17 ème siècle ( 1670). Ce qui réunit les deux pays ce sont des intérêts communs, mais aussi des valeurs et cet attentat a voulu détruire la démocratie que la Tunisie a choisie.  Il a également indiqué que la délégation tunisienne a demandé aux représentants britanniques de reconsidérer la position du gouvernement britannique quant à l’interdiction faite aux ressortissants britanniques de venir en Tunisie.

Par ailleurs, interpellé par leconomistemaghrebin.com, Rim Mahjoub, présidente du bloc du parti Afek Tounes, a déclaré : « Nous avons rencontré le président de la commission des Affaires intérieures, les députés du groupe parlementaire d’amitié du Moyen-Orient et du Maghreb, un grand nombre de la société civile, des journalistes britanniques ainsi que les familles des victimes ».

Et d’ajouter : “Une visite que je qualifierais de positive, d’une part, parce qu’il était de notre devoir de présenter les condoléances, mais aussi quand nous sommes allés les voir, ils ont compris eux que nous aussi nous avons subi un coup dur suite à cet attentat meurtrier. Cette rencontre était aussi pour leur dire que des mesures sécuritaires ont été prises et que l’Etat poursuit sa démarche concernant le renforcement du système sécuritaire.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here