Tunisie : la Banque mondiale approuve un projet de 230 millions de dollars

concession Aménagement des routes

La Banque mondiale a annoncé l’approbation aujourd’hui d’un projet d’un montant de 230 millions de dollars (financé par un prêt de 200 millions de dollars de la Banque mondiale) ayant pour objectif la remise en état d’axes routiers essentiels pour désenclaver les régions sous-développées de la Tunisie. En améliorant les liaisons routières entre ces régions et le littoral, plus développé, le Projet des corridors de transport routier vise à offrir un plus grand nombre d’opportunités, économiques et autres, à environ 373 500 habitants vivant dans des zones défavorisées du pays.

Il s’agit d’agrandir et  de rénover 146 kilomètres de routes sur trois axes situés dans certaines des régions les moins développées de la Tunisie. Ces travaux porteront notamment sur la route qui relie la ville de Sousse à Kairouan, une région accusant un taux de pauvreté (32 %) deux fois supérieur à la moyenne nationale. Les deux autres axes concernés relient, d’une part, Siliana à El Fahs et d’autre part, Zaghouan à Jebel El Oust. Le projet permettra également à la Tunisie de renforcer ses capacités de gestion du réseau routier.

Outre le Projet des corridors de transport routier, le portefeuille du Groupe de la Banque mondiale en Tunisie est constitué de prêts à l’appui de politiques de développement et de 22 opérations d’investissement et d’assistance technique. Ces opérations comprennent 10 prêts totalisant environ 1 milliard de dollars et 12 dons d’un montant total de 51 millions de dollars, qui portent sur les secteurs suivants : eau et assainissement, eaux usées, décentralisation, financement des micro, petites et moyennes entreprises, et développement rural.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here