Le bureau politique de Nidaa Tounes “surpris” par la tournure prise par l’affaire des journalistes

nidaa-tounes-l-economiste-maghrebinLe bureau politique du parti Nidaa Tounes a tenu une réunion dans la journée du mardi 14 juillet, durant laquelle les dirigeants du parti ont abordé plusieurs sujets.

En premier lieu, l’affaire de l’ancien coordinateur Lotfi Nagdh, assassiné sur son lieu de travail à Tataouine, par lynchage, le 18 octobre 2012, suite à des affrontements avec les LPR ( ligues de protection de la révolution ). Trois ans après, ses assassins ont été libérés. Le parti a annoncé qu’il interjetait appel.

Sur un autre volet lié cette fois ci à la liberté de la presse, Nidaa Tounes s’est déclaré surpris quant à la tournure qu’a prise l’affaire des journalistes, Sofiene Ben Hamida, Hamza Belloumi, Nourredine Ben Ticha, Noureddine El Mbarki et Insaf Boughdiri, qui ont été interdits de voyage.

La défense de la liberté d’expression, la liberté de la presse, l’indépendance, l’impartialité et l’intégrité de la magistrature doivent être l’un des socles garants dans le processus de transition démocratique.

Article précédentCulture – Festival de Hammamet : annulation de deux spectacles
Article suivantEnda inter-arabe classée deuxième institution de micro-finance
Nadia Dejoui
Nadia Dejoui, travaille depuis plus de 3 ans comme journaliste politique à l’Economiste maghrébin. Diplômée de l’ESJ-Paris-Tunis ( 2012), elle a acquis de l'expérience comme journaliste free-lance pour plusieurs sites d'actualité comme Webdo , Tunisie Numérique, Direct info et Mena-Post. Elle est passionnée par l’écriture créative et la gastronomie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here