Tunisie – Habib Essid : «L’état d’urgence ne compromet nullement les libertés»

Lors d’une interview accordée à Mosaïque fm, Al Hiwar Ettounssi et Al Wataniya 1, le chef du gouvernement, Habib Essid, a soutenu que la déclaration de l’état d’urgence était nécessaire, vu les menaces terroristes qui planent sur le pays. « Cette mesure donnera aux différents corps sécuritaires plus de moyens pour combattre le terrorisme ».

La déclaration de l’état d’urgence, a-t-il ajouté, était parmi les options étudiées par le Conseil national de sécurité. « Cette décision a été prise après des consultations avec les partis politiques et les organisations nationales ».

Habib Essid  a affirmé que le gouvernement tient compte des inquiétudes des partis politiques qui craignent une régression en matière de libertés, en soulignant que l’état d’urgence ne compromet pas ces libertés. « La Tunisie d’aujourd’hui n’est pas la Tunisie d’hier et l’Etat doit scrupuleusement se conformer à la loi ».

Interrogé sur la participation des enquêteurs britanniques à l’enquête ouverte sur l’attentat de Sousse, le chef du gouvernement a indiqué qu’elle est due au grand nombre de victimes britanniques. « Les autorités britanniques ont la certitude d’être ciblées par cet odieux attentat ».

« La Tunisie s’engage à appliquer la loi et ne compte pas livrer ses enfants à la Grande Bretagne dans le cadre de cette enquête. Ce pays ami va seulement aider la Tunisie à connaitre la vérité », a t-il conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here