“ L’enjeu consiste à séparer la religion de la politique”

Zied Lakhdhar

Interpellé par leconomistemaghrebin.com sur l’annonce de l’état d’urgence dans le pays, Zied Lakhdhar, dirigeant du Front Populaire a précisé que le discours du Président de la République a suscité des avis différents.  » Béji Caïd Essebssi aurait dû placer les priorités, qu’il entend placer en tête, et non à fournir des explications comme celles des grèves illégales, qu’il les considère une désobéissance civile,  l’affaire du bassin minier et autres.  il aurait dû aussi évoquer la sécurité”, a-t-il dit.

Dans un autre volet, évoquant les menaces terroristes qui pèsent sur le pays, le dirigeant du FP a précisé que cette annonce n’est pas rassurante.  “Nous croyons que l’attentat du Bardo serait la fin de la tragédie. Son  discours était flou, d’autant plus qu’il n’apaise pas les tensions. « Aujourd’hui, l’enjeu principal consiste à séparer la religion de la politique », a-t-il dit.

Et de poursuivre : “Face à cette situation économique chaotique, j’aurais aimé entendre parler d’union nationale, un langage de rassemblement autour d’un projet et essayer ensemble de traiter les dossiers au  cas par cas, et entamer ensemble la lutte contre le terrorisme”.  Et de continuer : “ Il n’aurait pas  dû  nous rappeler  ce décret loi alors qu’il a été mis en oeuvre contre l’Ugtt”.

Interrogé sur l’état des lieux de la situation actuelle, Zied Lakhdhar a fait savoir qu’elle est grave et que les menaces sont grandissantes sur tous les plans, ce qui nécessite une union nationale”.

Zied Lakhdhar a, par la même occasion, évoqué les discussions quant au projet de loi relatif à la lutte contre le terrorisme et le blanchiment d’argent notamment dans son volet lié aux financements des associations.

Je suis optimiste, la Tunisie vaincra la guerre contre le terrorisme. La volonté devrait être optimiste et nos esprits restent pessimistes, et  pour s’en sortir il faudrait qu’il y ait une  autorité ferme, oui je le suis, disant Gramsci », conclut-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here