La presse allemande est partagée sur la crise grecque

La Grèce n’est pas la seule à attendre fébrilement le résultat du référendum de dimanche, l’Allemagne se sent aussi concernée par le résultat du vote.

Outre-Rhin, rapporte l’AFP, une enquête d’opinion commandée par la chaîne télévisée ARD montre que 60 % des personnes interrogées approuvent le recours au référendum : 68 % des sondés jugent qu’Athènes est le seul responsable de la crise actuelle et 45 % pensent que la Grèce devrait rester dans la zone euro, alors qu’ils étaient encore 51 % à partager cette opinion en février.

Pour sa part, la presse allemande semble très partagée sur le sujet. Le journal proche de la gauche et des Verts, Die Tageszeitung, salue l’acharnement du ministre grec des Finances Yanis Varoufakis qui affirme préférer « se couper le bras plutôt que de signer un mauvais compromis « .

Le quotidien financier Handelsblattpublie publie sur sa Une un photomontage montrant Alexis Tsipras qui pointe un pistolet sur sa tempe en dessous du titre « L’argent ici ou je tire ! ». Le Spiegel online ne cherche pas, de son côté, à dissimuler sa « peur avant lundi ».

Et le journal le plus lu du pays, Bild, demandant à ses lecteurs de répondre sur son site à cette question biaisée: « Devons-nous aider la Grèce avec de nouveaux milliards des contribuables ? » Tout en précisant, pour influencer les votants, que « l’Europe a payé ces cinq dernières années une Grèce en faillite ». « Athènes a reçu près de 325 milliards d’euros, ajoute le tabloïd.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here