Attentat de Sousse : Mondher Rizk, victime du délit de faciès?

Souvenez-vous : lors de l’attentat terroriste perpétré vendredi 26 juin  2015 à l’hôtel Imperial Marhaba à Port el Kantaoui à Sousse, une photo avait circulé sur les réseaux sociaux sur laquelle on voyait un homme traîné de force par deux policiers armés, en pleurs, agressé par des citoyens, notamment une femme qui s’acharnait sur lui.

Une fois la tension générale apaisée et après enquête, il s’est avéré que le malheureux, qui se prénomme Mondher Rizk, est en vérité un diplômé de l’Institut supérieur du sport et de l’éducation physique de Gafsa et qu’il n’avait aucune relation avec le tragique attentat. Tout simplement, il se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment quand les forces de l’ordre pourchassaient le terroriste auteur de la tragédie. Alors délit de faciès?

Pour réparer cette tragique méprise, le concerné a donc été accueilli  jeudi  2 juillet 2015 par le ministre de la Jeunesse et des Sports qui lui a fait part de l’attention que porte le chef du Gouvernement à son sujet et pour lui  présenter ses excuses.

Le ministre a par ailleurs autorisé le recrutement de Mondher Rizk, marié et père d’un enfant, en tant qu’encadreur au centre de l’athlétisme de Sidi Bouzid et cela à la demande du concerné.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here