Egypte – Sinaï : les combats font rage entre l’armée égyptienne et les djihadistes de l’EI

Alors que l’armée fait état de 17 soldats tués dans ses rangs et de 100 djihadistes abattus, d’autres sources parlent de 70 soldats et civils tués lors des affrontements entre l’armée égyptienne et les djihadistes de l’Etat islamique au Sinaï. Dans tous les scénarios envisageables, il s’agit des plus lourdes pertes enregistrées par les djihadistes dans le Sinaï, bastion du groupe Ansar Beit Al-Maqdess, la branche de l’EI dans cette région. Et l’offensive se poursuit actuellement, puisqu’on parle de 25 autres djihadistes tués dans des bombardements.

victimes-daech-l-economiste-maghrebinSelon les informations de l’AFP et de Reuters, relayées par le quotidien parisien Le Monde, les djihadistes de l’Etat islamique ont battu en retraite, mercredi 1er juillet, après huit heures de violents combats contre l’armée égyptienne dans le Sinaï.

Le Monde rappelle que cette offensive, de grande ampleur des djihadistes dans le Sinaï, a aussi eu lieu deux jours après l’assassinat au Caire du procureur général d’Egypte dans un attentat à la bombe. Il s’agit du plus haut représentant de l’Etat tué, depuis le début de la vague d’attaques djihadistes en 2013. Il y a un mois, le groupe Etat islamique, qui n’a pas revendiqué ce meurtre, a appelé ses partisans à s’attaquer particulièrement aux juges, en réaction à la pendaison de six hommes reconnus coupables d’avoir perpétré des attaques au nom de l’EI.

Mardi, le président Abdel Fattah Al-Sissi a promis une législation plus dure pour « lutter contre le terrorisme », un terme qui, en Egypte, désigne notamment les Frères musulmans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here